Encyclopédie de l’Islam

Get access Subject: Middle East and Islamic Studies
Éditée par: P.J. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, et W.P. Heinrichs

The Encyclopédie de l’Islam en Ligne is the French edition of the new (2nd) The Encyclopaedia of Islam Online.  The Encyclopaedia of Islam Online (2nd) is generally acclaimed as one of the major scholarly enterprises of the twentieth century. Its more than ten thousand pages are a mine of valuable information for any student and researcher of the Islamic world. All entries in The Encyclopaedia of Islam French Online are linked to the Encyclopaedia of Islam Online so users can easily switch from one language to the other.

Subscriptions: see brill.com

Gand̲j̲a

(980 words)

Author(s): Barthold, W. | Boyle, J. A.
, ar. Ḏj̲anza, autrefois Elizavetpol, actuellement Kirovabad, deuxième ville de la R.S.S. d’Azerbaijan. Fondée sous la domination arabe, en 245/859, selon le Ta’rīk̲h̲ Bāb al-Abwāb (V. Minorsky, A History of S̲h̲arvān and Darband, Cambridge 1958, 25. 57)i elle n’est pas mentionnée par les plus anciens géographes arabes comme Ibn Ḵh̲urradādhbih et al-Yaʿkūbī; elle paraît avoir tiré son nom de celui de la capitale anté-islamique de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān (les ruines actuelles de Tak̲h̲t-i Sulaymān). Al-Iṣtak̲h̲rī (187, 193) ne cite …

Gando

(5 words)

[Voir Fulbé ].

Gangā

(695 words)

Author(s): Burton-Page, J.
, le Gange (aussi Gang chez les historiens musulmans de l’Inde), fleuve principal de l’Inde supérieure [voir Hind] qui prend sa source dans les neiges de l’Himalaya, dans le district de Gaŕhwāl à une altitude de 3100 m. environ, coule dans les provinces actuelles d’Uttar Prades̲h̲, Bihār et Bengale et se jette dans la baie du Bengale après un parcours d’environ 2500 km., dont les 500 derniers dans le delta du Bengale. En aval du delta, il reçoit successivement les eaux du Rāmgangā, du Yamunā (Ḏj̲amnā [ q.v.]), du Gōmatī, du Gōgrā, du Sōn, du Gandak et du Kōsī; en aval du confluent…

Gangōhī

(645 words)

Author(s): Böwering, G.
, Ḳuṭb al-ʿĀlam ʿAbd al-Ḳuddūs b. Ismāʿīl b. Ṣafī al-dīn Ḥanafī, important saint ṣūfī de Gangōh (district de Sahāranpūr dans l’Uttar Prades̲h̲, Inde) qui naquit vers 860/1456 et reçut sa formation ṣūfie à Rudawlī, centre čis̲h̲tī ( k̲h̲ānḳāh) de la région d’Awadh organisé par Aḥmad ʿAbd al-Ḥaḳḳ Rudawlarī (m. 837/1434) et passant pour tenir sa tradition de ʿAlā al-dīn ʿAlī b. Aḥmad al-Ṣābir (m. 690/1291) de Kalyar, fondateur de la branche čis̲h̲tie des Ṣābiriyya. Quoique nominalement disciple et successeur ( k̲h̲alīfa) de son beau-frère, Muḥammad b. ʿĀrif b. Aḥmad ʿAbd al-Ḥa…

Ganza

(5 words)

[Voir Gand̲j̲a ].

Gao

(1,328 words)

Author(s): Cornevin, R.
, ville de la République du Mali, située sur la rive gauche du Niger (10 000 hab.), et l’un des centres commerciaux les plus anciens de l’Afrique occidentale au débouché sur le Niger de la voie caravanière venant du Tilemsi. Chez les auteurs anciens, la ville est citée sous le nom de Kawkaw, Kookou, Kankou, Kounkou. Deux étymologies sont proposées: d’après al-Bakrī ( Description de l’Afrique, 399), le nom de Kawkaw viendrait du bruit des tamtam; Houdas ( Tā’rīk̲h̲ al-Sūdān, 6 n. 3) propose d’en faire l’abréviation de kokoy Korya (la ville du roi). Fondée probablement vers 690 par les pêc…

Garantie

(9 words)

[Voir Ḍamān , Kafāla , Rahn ].

Gardīz

(616 words)

Author(s): Bivar, A. D. H.
, ville de l’Afghanistan moderne (33° 36’ N., 69° 6’ E.), chef-lieu de la province de Paktiya (à l’origine «province du Sud»), à 65 km., à vol d’oiseau, à l’Est de G̲h̲aznī. sur la route qui même de cette dernière ville à la vallée du Kurram où elle rejoint celle qui, de Kâbul vers le Sud-est, passe par la vallée du Logar. La ville est située à 2289 m. d’altitude, au milieu des vastes vergers de la plaine de Zurmatt qui est entourée, sauf au Sud- ouest, de hautes montagnes. Elle est dominée par un monticule artificiel, le Bālā-Ḥiṣār, couronné par une élégante forteresse datant, semble-t-il, du XIXe s…

Gardīzī

(336 words)

Author(s): Barthold, W.
, Abu Saʿīd ‘Abd al-Ḥayy b. al-ḍaḥḥāk b. Maḥmūd, historien persan qui vivait au milieu du Ve/XIe s. On ne sait rien de sa vie, mais sa nisba indique qu’il était originaire de Gardi̊z [ q.v.]; comme il déclare avoir reçu d’al-Bīrūnī [ q.v.] des renseignements sur des fêtes indiennes, il est possible qu’il ait été son élève. Son ouvrage, intitulé Zayn al-ak̲h̲bār, fut écrit sous le règne du sultan g̲h̲aznawide ʿAbd al-Ras̲h̲īd (440-3/1049-52); il contient une histoire des rois préislamiques de Perse, de Muḥammad et des califes jusqu’en 423/1032, ainsi qu’une…

Garěběg

(7 words)

[Voir ʿĪd , Indonésie (Islam)].

Garmsīr

(5 words)

[Voir Ḳi̊s̲h̲lak ].

Garsīf

(617 words)

Author(s): Colin, G. S.
(on trouve, au moins aussi souvent, à l’époque marīnide, A garsīf, dont leg occlusif berbère est transcrit, en caractères arabes, tantôt par un d̲j̲im, tantôt par un kāf, différenciés l’un ou l’autre par trois points diacritiques), le Guercif des cartes françaises, petite localité du Maroc Oriental, à 60 km. à l’Est de Taza, au milieu de la vaste steppe de Tāfrāṭa. Elle est située à l’intérieur du bec formé par le confluent du Mulullū avec la Moulouya, d’où son nom (berbère gsr «entre» et asif «rivière»). Marmol a voulu identifier Guercif avec le Galapha de Ptolémée; mais cela est peu v…

Gasprali̊ (Gasprinski), Ismāʾl̄l

(2,065 words)

Author(s): Togan, Z. V.
, éminent auteur d’écrits idéologiques sur les Turcs et plus spécialement sur les Turcs de Russie, naquit en 1851 dans le village d’Avči̊, près de Bag̲h̲česarāy. Son père, Muṣṭafā Ag̲h̲a, était un des notables du village de Gaspra, entre Yalta et Alupḳa (d’où leur nom de famille de Gasprall, et plus tard Gasprinski); il était diplômé du Lycée militaire d’Odessa. A l’époque de la bataille de Sébastopol.en 1854, Muşṭafā Ag̲h̲a s’établit à Bag̲h̲česarāy et envoya son fils Ismāʿīl d’abord à la medrese Zind̲j̲irli à Bag̲h̲česarāy, puis, quand il eut dix ans, au gymnase de Simfero…

Gaur

(5 words)

[Voir Lak̲h̲nāwtī ].

Gâvur

(5 words)

[Voir Kāfir ].

Gāwān

(6 words)

[Voir Maḥmūd Gāwān ].

Gāwilgaŕh

(873 words)

Author(s): Burton-Page, J.
(var. Gāwīl, Gāwīlgafh dans les ouvrages d’histoire), forteresse du Berār (Inde centrale; 21e 20’ N., 77° 18’ E.; à sept kos [env. 25 km.] au Nord-ouest d’Eličpur [Iličpur, q.v.]), «d’une puissance presque sans égale» (Abu l-Faḍl, Ā’in-i Akbarī, tr. Jarrett, II, 237). Selon Firis̲h̲ta, elle fut construite par Aḥmad S̲h̲āh Walī [voir Bahmanides] en 829/1425-6, mais son nom donne à penser qu’elle constituait une forteresse plus ancienne des chefs Gāwalis, et il est plus vraisemblable qu’Ahmad S̲h̲āh en renforça simplement les fortifications durant …

Gawŕ

(6 words)

(. [Voir Lak̲h̲nāwtī ]. ¶

Gāwur

(5 words)

[Voir Kāfir ].

Gāwur Dag̲h̲lari̊

(303 words)

Author(s): Planhol, X. de
, littéralement «les montagnes des infidèles», nom donné par les Turcs à plusieurs massifs montagneux, notamment à celui où l’Euphrate prend sa source au Nord d’Erzurum et surtout à l’Amanos, arc montagneux qui constitue l’extrémité sud-occidentale du Taurus oriental. Il s’agit d’une vaste voûte anticlinale, culminant à 2 262 m., d’orientation Nord-Nord-est— Sud-Sud-ouest passant au Nord-est—Sud-ouest dans sa partie méridionale après le col de Belen, à ossature de couches paléozoīques, accompagn…
▲   Back to top   ▲