Encyclopédie de l’Islam

Get access Subject: Middle East and Islamic Studies
Éditée par: P.J. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, et W.P. Heinrichs

The Encyclopédie de l’Islam en Ligne is the French edition of the new (2nd) The Encyclopaedia of Islam Online.  The Encyclopaedia of Islam Online (2nd) is generally acclaimed as one of the major scholarly enterprises of the twentieth century. Its more than ten thousand pages are a mine of valuable information for any student and researcher of the Islamic world. All entries in The Encyclopaedia of Islam French Online are linked to the Encyclopaedia of Islam Online so users can easily switch from one language to the other.

Subscriptions: see brill.com

Ḥāʾ

(452 words)

Author(s): Fleisch, H.
, 6e lettre de l’alphabet arabe, transcrite ; valeur numérique: 8, comme dans l’alphabet syriaque (et cananéen) [voir Abd̲j̲ad]. Définition: spirante pharyngale sourde; selon la tradition grammaticale arabe: rik̲h̲wa mahmūsa; pour le mak̲h̲rad̲j̲: awsaṭ al-ḥalḳ «la partie médiane de la gorge» (al-Zamak̲h̲s̲h̲arī, Mufaṣṣal 2, § 732). est une spirante beaucoup plus forte et plus dure que h. Il est produit par frottement de l’air expiré contre les parois du pharynx fortement contractées (bruit de souffle sans vibration vélaire), d’où une élévation du …

Ḥāʾ

(1,197 words)

Author(s): Fleisch, H. | MacKenzie, D. N. | Burton-Page, J.
, 26e lettre de l’alphabet arabe, transcrite h; valeur numérique: 5, comme dans l’alphabet syriaque (et cananéen) [voir Abd̲j̲ad]. Il continue un h du sémitique commun. Définition: spirante glottale sourde; selon la tradition grammaticale arabe: rik̲h̲wa mahmūsa; pour le mak̲h̲rad̲j̲: aḳṣā l-ḥalḳ «la partie la plus reculée de la gorge» (al-Zamak̲h̲s̲h̲arī, Mufaṣṣal 2, § 732). Un h sonore peut se rencontrer après un phonème sonore, mais ce n’est pas un trait distinctif (voir J. Cantineau, Cours, 75). La pause peut développer un h pour appuyer la voyelle brève finale du mot qua…

Ḥabāba

(324 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, nom d’une esclave-chanteuse ( ḳayna [ q.v.]) de Médine qui avait appris la musique et le chant auprès des grands chanteurs du Ier/VIIe siècle: Ibn Surayd̲j̲, Mālik, Ibn Muḥriz, Maʿbad, Ḏj̲amīla, ʿAzza [ q.vv.]. Son talent, sa beauté et sa coquetterie conquirent Yazīd b. ʿAbd al-Malik qui en devint définitivement propriétaire dans des conditions que les sources présentent très diversement, mais à une date postérieure à son avènement (s̲h̲aʿbān 101/février 720); elle s’appelait primitivement al-ʿĀliya, et c’est lui qui lui aurai…

Ḥabas̲h̲at

(1,701 words)

Author(s): Irvine, A. K.
, terme apparemment en relation avec l’Abyssinie aksumite que l’on trouve dans plusieurs inscriptions sabéennes. Bien que l’on n’en ait pas de preuve explicite, on a généralement supposé qu’il s’appliquait non seulement au territoire et au peuple de l’empire aksumite, mais aussi à une tribu sud-arabique apparentée et en rapports étroits avec lui. Pour E. Glaser, le terme, dans son usage le plus large et le plus ancien, n’avait d’autre signification que «collecteurs d’encens» (de l’arabe ḥabas̲h̲a «recueillir») et était applicable à tous les peuples des régions productri…

Ḥabas̲h̲, Ḥabas̲h̲a

(6,280 words)

Author(s): Réd | Ullendorff, E. | Trimingham, J. S. | Beckingham, C. F. | W. Montgomery Watt
, nom peut-être d’origine sud-arabique [mais voir Ḥabas̲h̲at], appliqué dans la pratique arabe au territoire et aux peuples de l’Éthiopie et parfois aux régions limitrophes de la Corne d’Afrique. Bien qu’elle soit demeurée en grande majorité chrétienne, l’Éthiopie compte une importante population musulmane; elle a de plus, depuis le temps du Prophète, entretenu des relations avec le monde islamique. Ces relations seront étudiées sous les titres suivants: — 1. histoire, — 2. expansion de l’Islam, — 3. a…

Ḥabas̲h̲ al-Ḥāsib al-Marwazī

(1,058 words)

Author(s): Hartner, W.
, Aḥmad b. Ābd Allāh, l’une des figures les plus importantes et les plus intéressantes des premiers temps de l’astronomie islamique; originaire de Marw, il vivait à Bag̲h̲dād. Le sobriquet «Ḥabas̲h̲» («l’Abyssin») n’est expliqué nulle part, mais il provient peut-être de la couleur foncée de sa peau. Alors que le Fihrist (275) dit seulement qu’il atteignit l’âge de 100 ans, Ibn al-Ḳifṭī ( Taʾrīk̲h̲, 170) donne des informations plus détaillées sur sa vie et les différentes étapes de son activité scientifique. Selon lui, il vécut sous les règnes d’al-Maʾmūn et…

Ḥabaṭ

(24 words)

, nom sud-arabique désignant une région sacrée placée sous la protection d’un saint et constituant un lieu de refuge; voir Ḥawṭa .

Ḥabba

(415 words)

Author(s): Zambaur, E. de.
, proprement grain ou noyau, fraction du titre monétaire des Arabes, dont le poids est indéterminé. La plupart des auteurs arabes désignent la ḥabba comme étant 1/60e de l’unité de poids en usage, soit un dixième du dānaḳ (lequel représente dans la métrologie arabe la sixième partie de l’unité [voir Sikka]); il y a cependant aussi d’autres estimations variant de 1/48e- à 1/72e. La ḥabba représente donc un poids très différent suivant l’unité de poids dont il s’agit; il y avait une ḥabba du poids de l’argent, une ḥabba du poids de l’or, une ḥabba du mit̲h̲ḳāl, plus tard une autre du dirham, etc. …

Ḥabba K̲h̲ātūn

(449 words)

Author(s): Hasan, Mohibbul
, chanteuse et poétesse du Kas̲h̲mīr, appelée Zūn (« Lune ») avant son mariage, est un personnage semi-légendaire de la vallée du Kas̲h̲mīr; fille d’un paysan du village de Čandahār, près de Pāmpūr, à une douzaine de kilomètres au Sud-est de Srīnagar, elle était malheureuse auprès de son mari qui la maltraitait, et elle le quitta. Bīrbal Kāčrū, dans ses Wāḳiʿāt-i Kas̲h̲mīr, qu’il composa au milieu du XIXe siècle, rapporte que, grâce à son talent de chanteuse et à sa voix mélodieuse, elle captiva le cœur de Yūsuf S̲h̲āh Čak (986-94/1578-86) qui l’épousa; mais ce…

Ḥabbān

(427 words)

Author(s): Schleifer, J. | Irvine, A. K.
, ville du sultanat wāḥidī de l’ancien protectorat d’Aden, située dans le wādī du même nom. Elle est très ancienne, et il se peut qu’elle soit mentionnée dès 400 av. J.-C. dans l’inscription RES 3945. De nombreux graffiti anciens ont été relevés dans les environs, et il est possible qu’une canalisation d’eau souterraine conduisant à un réservoir dans la ville date de l’époque préislamique. On ne connaît pas le nombre de ses habitants, mais il était évalué à 4000 au milieu du XIXe siècle. La cité est dominée par la forteresse entourée de murs de Maṣnaʿat Ḥāḳir qui se dresse su…

Ḥabes̲h̲

(657 words)

Author(s): Içiksal, T.
, nom ottoman d’une province s’étendant sur les territoires de la côte africaine de la mer Rouge au Sud de l’Égypte jusqu’au golfe d’Aden, et comprenant également le sand̲j̲aḳ de Ḏj̲udda; les principaux sand̲j̲aḳs étaient Ibrīm, Sawākin, Arkiko, Maṣawwaʿ, Zaylaʿ et Ḏj̲udda, de sorte que la province correspondait approximativement aux zones côtières actuelles du Soudan, de l’Éthiopie, de la Somalie française et du district de Zaylaʿ de la République de Somalie. La province fut fondée dans l’intention d’expulser les Portugais qui, depuis les dernières années du sulta…

Ḥabīb Allāh (Ḥabībullāh) K̲h̲ān

(874 words)

Author(s): Scarcia, G.
(1872-1919), fils de l’ amīr ʿAbd al-Raḥmān [ q.v.] et de la concubine Gulrīz qui était originaire du Wak̲h̲ān, souverain d’Afg̲h̲ānistān, qui succéda à son père le 1er octobre 1901; il fut assassiné le 20 février 1919 à Kallagūs̲h̲, dans la vallée d’Alingār, non loin de la résidence de Ḳalʿat al-Sirād̲j̲ (Lag̲h̲mān). En politique étrangère, il adopta une ligne pro-britannique, accrue par des visites répétées en Inde à la demande des arbitres britanniques sur la question de la frontière avec l’Iran (Mission Mac-Mahon: 190…

Ḥabīb b. ʿAbd al-Malik

(646 words)

Author(s): Terés, E.
al-Ḳuras̲h̲ī al-Marwānī, arrière-petit-fils du calife umayyade de Damas al-Walīd Ier. Après la chute de la dynastie umayyade, Ḥabīb b. ʿAbd al-Malik s’enfuit de Syrie et précéda en Espagne son cousin ʿAbd al-Raḥmān b. Muʿāwiya, le futur ʿAbd al-Raḥmān Ier de Cordoue; dès l’arrivée de ce prétendant umayyade, il fit cause commune avec lui et l’encouragea dans ses aspirations. La veille de la bataille d’al-Muṣāra (138/756), qui devait décider du sort du trône de Cordoue, ʿAbd al-Raḥmān confia à Ḥabīb le commandement en chef de la cavalerie. Une fois la victoire acquise, ʿAbd al-Raḥmân Ier a…

Habīb b. Aws

(8 words)

[Voir Abū Tammām ].

Ḥabîb b. Maslama

(203 words)

Author(s): Fück, J. W.
, chef militaire de Muʿāwiya. Il était né à la Mekke vers 617 de J.-C, dans une famille appartenant au clan ḳurays̲h̲ite des Fihr. Il prit part à la conquête de la Syrie et se distingua dans les combats contre les Byzantins. Sur l’ordre de Muʿāwiya, il conquit, en 21/642 et durant les années suivantes, l’Arménie [voir Armīniya, I, 657a]; c’est alors qu’il accéda au poste de gouverneur de la Syrie septentrionale et combattit contre les Mardaïtes (Ḏj̲arādjima [ q.v.]) et les Byzantins. Après la mort de ʿUt̲h̲ mān, il soutint la cause de Muʿāwiya contre ʿAlī. A Ṣiffīn, en 37/…

Ḥabīb al-Nad̲j̲d̲j̲ār

(316 words)

Author(s): Vajda, G.
(le charpentier), personnage légendaire qui a donné son nom au sanctuaire situé sous le mont Silpius à Antâkiya [ q.v.] où son tombeau est censé se trouver. Il n’est pas question de lui dans le Kur’ân; cependant la tradition musulmane l’y retrouve, sourate XXXVI, 12 sqq., sous les traits de l’homme qui fut mis à mort dans une cité ( ḳarya), pas davantage spécifiée, dont il invita les habitants à ne point repousser les trois apôtres qui étaient venus leur annoncer le message divin. Selon les traditions musulmanes, la «cité» était Antioche, et le croyant a…

Habillement

(7 words)

[Voir Kisāʾ , Libās ].

Hābīl wa-Ḳābīl

(656 words)

Author(s): Vajda, G.
, noms des deux fils d’Adam [ q.v.] dans la tradition musulmane: Hebel et Ḳāyin dans la Bible hébraïque (pour la déformation et assimilation par assonance des deux mots, comparer les couples Ḏj̲ālūt-Ṭālūt, Hārūt-Mārūt, Yād̲j̲ūd̲j̲-Mād̲j̲ūd̲j̲; Ḳāyin est toutefois attesté sporadiquement). ¶ Si le Kurʾān n’a pas ces noms, il relate cependant (CV, 27-32/30-5, période médinoise) l’histoire des deux fils d’Adam dont l’un tua l’autre parce qu’il vit son oblation refusée alors que celle de son frère fut agréée. Le Ḳurʾān relate aussi, trait é…

Habitation

(9 words)

[Voir Bayt , Dār , Suknā ].

Ḥābiṭiyya

(8 words)

, partisans d’Aḥmad b. Ḥābiṭ [ q.v.].
▲   Back to top   ▲