Encyclopédie de l’Islam

Get access Subject: Middle East and Islamic Studies
Éditée par: P.J. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, et W.P. Heinrichs

The Encyclopédie de l’Islam en Ligne is the French edition of the new (2nd) The Encyclopaedia of Islam Online.  The Encyclopaedia of Islam Online (2nd) is generally acclaimed as one of the major scholarly enterprises of the twentieth century. Its more than ten thousand pages are a mine of valuable information for any student and researcher of the Islamic world. All entries in The Encyclopaedia of Islam French Online are linked to the Encyclopaedia of Islam Online so users can easily switch from one language to the other.

Subscriptions: see brill.com

Naʿām

(3,379 words)

Author(s): Viré, F.
(a.) (singulatif -a, plur. -āt , naʿāʾim), substantif collectif désignant l’autruche ( Struthio camelus) sans distinction de sexe. Seul représentant de la famille des struthionidés, de la sous-classe des ratites ou coureurs, l’autruche, dite autrefois «autruche-chameau» (grec στρουθο-κάμηλοΣ, persan us̲h̲turmurg̲h̲ «chameau-oiseau», turc devekus̲h̲u «chameau-oiseau»), ne se localise actuellement qu’en Afrique équatoriale et méridionale, hors qu’on en a vu encore quelques-unes dans les déserts de Syrie, d’Irak et d’Arabic jusqu’au premie…

Nabab

(5 words)

[Voir Nawwāb ].

al-Nabarāwī

(142 words)

Author(s): Sadgrove, P.C.
, ʿAbd Allāh b. Muḥammad al-S̲h̲āfiʿī juriste et grammairien égyptien. Il naquit et passa la plus grande partie de sa vie à Banhà, et mourut au Caire en 1859, à l’âge de 70 ans environ. Il est l’auteur de deux traités sur le ʿilm al-ʿarabiyya et le bayān, et d’un certain nombre de commentaires: sur le Ḳaṭr al-nadā d’Ibn His̲h̲ām (grammaire), sur le S̲h̲arḥ al-Ḵh̲aṭīb al-S̲h̲irbīnī, al-Iḳnāʿ fī ḥall alfāẓ Abī S̲h̲ud̲j̲āʿ, Bulāḳ 1289/1872 ( fiḳh); sur le Tafsīral-Ḏj̲alālayn d’al-Suyūṭī, intitulé Ḳurrat al-ʿayn wanuzhat al-fuʾād; sur le S̲h̲arḥ al-S̲h̲abs̲h̲īrī li-l-arbaʿīn d’al-Nawaw…

Nabāt

(3,124 words)

Author(s): Kruk, Remke
(a.) «plantes». L’intérêt des Musulmans du Moyen Âge pour la flore peut être, en gros, considéré comme quadruple:— a. philologico-littéraire;— b. pratique; — c. théorico-philosophique; — d. général. — a.philologico-littéraire. Les Bédouins connaissaient la végétation du désert ainsi qu’en fait foi leur poésie. Le nasīb et le raḥīl de la ḳaṣīda contiennent de nombreux noms de plantes, d’arbustes et d’arbres (par ex. l’ ayhuḳān «roquette sauvage» et le tamarix dans la Muʿallaḳa de Labīd). Une certaine connaissance de la botanique se fait également jour dans des prove…

Nabaṭ

(4,218 words)

Author(s): Réd | Graf, D.F. | T. Fahd
, ou Nabīṭ (collectif), Nabaṭī (singulatif), Anbāṭ (pluriel), nom donné par les Arabes aux Nabatéens, parmi lesquels ils distinguent les Nabaṭ al-S̲h̲ām (de Syrie), installés à Pétra à la fin de l’ère impériale hellénistique et au début de la période romaine, et les Nabaṭ al-ʿIrāk. [La rédaction de l’ EI 2 a décidé de conserver sans changement les deux notices suivantes, en dépit des chevauchements inévitables dans le cas présent]. (Réd) — I. Les Nabaṭ al-S̲h̲ām. Le terme arabe nbṭ/nbṭw relevé dans des inscriptions araméennes figure très souvent dans la titulature royale d…

Nabatéens

(5 words)

[Voir Nabaṭ ].

Nabaṭī

(556 words)

Author(s): Emery, P.G.
(a.), nom donné, en Arabic, à la poésie dialectale. Les opinions diffèrent sur son origine et son appellation. Pour les uns, elle descend directement de l’arabe classique, mais elle est appelée nabaṭī pour indiquer qu’elle n’est pas strictement conforme ¶ aux règles de l’arabe littéraire. Pour d’autres, qui ne doivent guère être pris au sérieux, la poésie dite nabaṭī est plus ancienne que l’arabe classique, était populaire à l’origine et fleurit sous la dynastie des Anbāṭ, c’est-à-dire des Nabatéens qui régnèrent à Pétra jusqu’en 105 de J.-C. et passen…

Nabhān

(581 words)

Author(s): Freeman-Greenville, G.S.P.
, nom d’une des tribus du ʿUmān, qui sont divisées en fak̲h̲ūd̲h̲ (sing. fak̲h̲d̲h̲) administrés par des chefs généralement appelés s̲h̲ayk̲h̲s, qui se considèrent comme indépendants les uns des autres et ne reconnaissent aucun supérieur. S. B. Miles rapporte en 1881 que 400 «Béni Nebhán», une tribu ḳaḥṭānite (g̲h̲afīrite), demeuraient à ¶ Samáil ( sic, pour Samāʿīl), sur la côte (18° 23ʹ N., 58° 58ʹ E.); ils paraissent n’avoir eu qu’une importance mineure. J. R. L. Carter donne, exclusivement d’après des sources orales traditionnelles, une généalogie de s̲h̲ayk̲h̲s Nabāhina des B…

Nābī

(1,250 words)

Author(s): Ambros, E.G.
, Yūsuf, poète ottoman hautement renommé qui vécut dans la seconde moitié du XIe/XVIIe siècle et le début du XIIe/XVIIIe siècle. Il vint d’Urfa (Ruhā, d’où sa nisba de Ruhāwī; sur sa famille, voir M. Diriöz, Nâbî’nin âilesine dâir yeni bilgiler, dans Türk Kültürü, XIV, 167 (1976), 668-73), où il était né en 1052/1642-3, à Istanbul, peu après avoir eu vingt ans, c’est-à-dire sous le règne de Meḥemmed IV (1058-99/1648-87 [ q.v.]). Dans la capitale, il ¶ bénéficia du patronage de Muṣāḥib Muṣṭafā Pas̲h̲a (voir Sid̲j̲ill-i ʿot̲h̲mānī, IV, 403-4) qui le nomma secrétaire au Dīwān. En 1089/1679,…

Nabīd̲h̲

(517 words)

Author(s): Heine, P.
(a.), désignation générique des boissons enivrantes, dont plusieurs variétés étaient ¶ produites dans l’Arabic ancienne, comme le mizr (à base d’orge), le bitʿ (à base de miel: al-Buk̲h̲ārī. Mag̲h̲āzī , bāb 60; As̲h̲riba , bāb 4; Adab , bāb 80), ou à base d’épeautre (Aḥmad b. Ḥanbal, IV, 402), le faḍīk̲h̲ (à base de différentes variétés de dattes: al-Buk̲h̲ārī, As̲h̲riba , bāb 3, 21). Ces ingrédients étaient macérés dans l’eau jusqu’à fermentation, et le produit de ce traitement était une boisson légèrement alcoolisée. On trouvait aussi des mixtures à bas…

Nabī Ḏj̲ird̲j̲īs

(6 words)

[Voir Ḏj̲ird̲j̲īs ].

al-Nābig̲h̲a al-Ḏh̲ubyānī

(2,608 words)

Author(s): Arazi, A.
, Ziyād b. Muʿāwiya [var. ʿAmr] b. Ḍabāb b. Ḏj̲ābir [var. Ḏj̲anāb] b. Yarbūʿ b. Salāma des Banū Murra (G̲h̲aṭafān). un des poètes les plus fameux de la Ḏj̲āhiliyya. Avec Imrūʾ al-Ḳays et Zuhayr [ q.vv.], il a éclipsé les poètes antérieurs (Ibn Sallām, Ṭabaḳāt, éd. S̲h̲ākir, I, 50, 56-9; Abū l-Baḳāʾ Hibat Allāh al-Ḥillī, al-Manāḳib al-mazyadiyya, ʿAmmān 1984, I, 172). Les traditions relatives à al-Nābig̲h̲a concernent ¶ une tranche étroite de sa vie, en gros celle des années 570-600, et le montrent reçu par les phylarques g̲h̲assānides à Ḏj̲ābiya, puis par al-Nu…

al-Nābig̲h̲a al-Ḏj̲aʿdī

(1,014 words)

Author(s): Arazi, A.
Ḳays b. ʿAbd Allāh, selon Ibn al-Kalbī, Ḥibbān [var. Ḥassān] b. Ḳays b. ʿAbd Allāh, selon Ḳahd̲h̲amī. des Banū Ḏj̲aʿda (ʿĀmir b. Ṣaʿṣaʿa), poète muk̲h̲aḍram [ q.v.] et Compagnon célèbre pour sa longévité à laquelle il dut l’honneur d’être inclus parmi les muʿammarūn [ q.v.] par Abū Ḥātim al-Sid̲j̲istānī. Les détails biographiques concernent sa période islamique, et rien ou presque ne subsiste de ses débuts (seul vestige, Dīwān, éd. M. Nallino, ix, vers 8-16). En 9/630, il fait partie du wafd (députation) des Banū Ḏj̲aʿda à Médine. Son don de la repartie et sa jeunesse ayant…

Nābita

(486 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(a.), terme classique qui signifie notamment «génération montante», mais a pris aujourd’hui le sens péjoratif de «mauvaise graine, garnements» que possédait autrefois le pluriel nawābit ou l’expression nābitat s̲h̲arr. Ces acceptions ont été enregistrées par les lexicographes du Moyen Âge, mais on relève, chez Ibn al-Nadīm, une section ( Fihrist, éd. Caire 255-7; éd. Tad̲j̲addud, 229-31) réservée aux mutakallimū l-mud̲j̲bira [voir Ḏj̲abriyya] et aux nābitat al-ḥas̲h̲wiyya, parmi lesquels le principal serait Ibn Kullāb [ q.v. au Suppl.], tandis qu’al-Zamak̲h̲s̲h̲arī pr…

Nabī Yūnus

(6 words)

[Voir Nīnawā ].

Nabuchodonosor

(6 words)

[Voir Buk̲h̲t Naṣṣar ].

Nābulus

(1,327 words)

Author(s): Buhl, F. | Bosworth, C.E.
, ville de la Palestine centrale, qui tire son nom de la Flavia Neapolis bâtie en l’honneur de Vespasien. L’Ancien Testament mentionne à peu près au même endroit la ville de Sichem, un peu plus à l’Est seulement, là où se trouve aujourd’hui le village de Balāṭa (dont S. Klein dans ZDPV, XXXV, 38-9, cf. R. Hartmann, ibid., XXXIII, 175-6, explique ¶ le nom comme venant de platanus, en s’appuyant sur le récit du pèlerin de Bordeaux et le Midras̲h̲ Gen. rb., c. 81, § 3). D’après Eusèbe, on montrait, dans un faubourg de Neapolis, le lieu où s’élevait la ville ancienne. L’exactitu…

al-Nābulusī

(8 words)

[Voir ʿAbd al-G̲h̲anī b. Ismāʿīl ].

Nad̲h̲īr

(357 words)

Author(s): Wensinck, A.J.
(a., pluriel nud̲h̲ur; Ḳurʾān, LIII, 57, du radical n.d̲h̲.r) admoniteur; employé quelquefois aussi comme infinitif, par exemple Ḳurʾān, LXVII, 17. On trouve aussi le pluriel nud̲h̲ur avec le sens d’un infinitif, comme en LXVII, 6. Ce mot figure souvent dans le Livre Saint où il est même considéré comme synonyme de rasūl; son contraire est bas̲h̲īr , mubas̲h̲s̲h̲ir. Nad̲h̲īr, aussi bien que bas̲h̲īr, s’applique aux prophètes, le premier quand ils sont donnés comme admoniteurs, le second quand ils annoncent de bonnes nouvelles (cf. XVII, 106, XXV, 58, XXXIII, 44, XLVIII, 8: mubas̲h̲s̲h…

Nad̲h̲īr Aḥmad Dihlawī

(942 words)

Author(s): Haywood, J.A.
(18361912), prosateur en ourdou, souvent qualifié de «premier réel romancier» dans cette langue. Mais cette qualification suppose que, par «romans», on désigne des ouvrages de fiction traitant de thèmes sociaux contemporains suivant plus ou moins des modèles occidentaux (sur la fiction avant Nad̲h̲īr Aḥmad, voir Ḳiṣṣa, V, en ourdou; on trouvera dans ce dernier article des renseignements sur cinq romans de cet auteur). Il naquit dans un village du district de Bid̲j̲nawr, non loin de Dihlī, d’un père pauvre et prodigue, qui allait essayer de l’empêcher d’étud…
▲   Back to top   ▲