Encyclopédie de l’Islam

Get access Subject: Middle East and Islamic Studies
Éditée par: P.J. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, et W.P. Heinrichs

The Encyclopédie de l’Islam en Ligne is the French edition of the new (2nd) The Encyclopaedia of Islam Online.  The Encyclopaedia of Islam Online (2nd) is generally acclaimed as one of the major scholarly enterprises of the twentieth century. Its more than ten thousand pages are a mine of valuable information for any student and researcher of the Islamic world. All entries in The Encyclopaedia of Islam French Online are linked to the Encyclopaedia of Islam Online so users can easily switch from one language to the other.

Subscriptions: see brill.com

ʿUbāda b. Māʾ al-Samāʾ

(10 words)

[Voir Ibn Māʾ al-Samāʾ ]

Ubāgh

(241 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ʿAyn Ubāg̲h̲, nom d’une source ou d’un cours d’eau, sur les confins orientaux, c.-à-d. ʿirāḳīs, du Désert de Syrie, qui fut le théâtre d’un yawm pré-islamique, ou bataille entre les Arabes. Les sources arabes confuses disent qu’il s’agit de la bataille de 554 ap. J. C. au cours de laquelle le Lak̲h̲mide al-Mund̲h̲ir III b. al-Nuʿmān II fut tué en combattant le G̲h̲assānide al-Ḥārith b. Ḏj̲abala [ q.v.], à savoir le Yawm al-Ḥalīma (voir par ex. al-Bakrī, Muʿd̲j̲am mā staʿd̲j̲ama, I, 95; Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, IV, 175. Cf. A. P. Caussin de Perceval, Essai sur l’histoire des Arabes a…

ʿUbayd Allāh

(8 words)

[Voir al-Mahdī ʿUbayd Allāh ].

ʿUbayd Allāh b. al-ʿAbbās

(283 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. ʿAbd al-Muṭṭalib, Abū Muḥammad, Compagnon et cousin du Prophète Muḥammad du côté paternel, et frère cadet du célèbre érudit et récitant de traditions ʿAbd Allāh b. al-ʿAbbās [ q.v.], né l’année de la Hid̲j̲ra, mort sous le règne de Yazīd b. Muʿāwiya, soit en 85/704 soit en 87/706. Il fut en outre lié au Prophète par le fait que sa mère Umm al-Faḍl bt. al-Ḥārit̲h̲ al-Hilāliyya était la sœur de Maymūna, femme de Muḥammad (Ibn Ḳutayba, Maʿārif, éd. ʿUkās̲h̲a, 121, 367; al-Balād̲h̲ūrī, Ansāb al-as̲h̲rāf, III, éd. al-Dūrī, 447). A la différence de son frères, il a transmis peu de…

ʿUbayd Allāh b. ʿAbd Allāh al-Hud̲h̲alī

(15 words)

[Voir Fuḳahāʾ al-Madīna al-Sabʿa . V., dans Suppl.].

ʿUbayd Allāh b. Abī Bakra

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ḥātim, commandant arabe des Umayyades et gouverneur au Sīstān, mort en 79/698. La famille Abū Bakra était d’origine mawlā, le père d’Abū Bakra étant, semble-t-il, un esclave venu d’Abyssinie. Bien qu’il ait épousé une femme libre arabe des Banū ʿId̲j̲l, ʿUbayd Allāh avait lui-même la peau sombre et le teint basané, et on le disait adg̲h̲am; une tentative pour faire remonter la famille à al-Ḥārit̲h̲ b. Kalada [ q.v. dans Suppl.], appelé le «Médecin des Arabes», fut refusée plus tard par le calife al-Mahdī. La famille devint florissante à Baṣra car ils étaient…

ʿUbayd Allāh b. Aḥmad b. Abī Ṭāhir

(502 words)

Author(s): Toorawa, Shawkat M.
, Abū l-Ḥusayn, fils de l’historien, homme de lettres et libraire Ibn Abī Ṭāhir (m. en 280/893 [ q.v.]), historien et écrivain lui-même. Ibn al-Nadīm parle du père comme d’un auteur éminent ( Fihrist, 147) mais al-Ḳifṭī le considère comme étant également «assidu dans [ses] comptes-rendus» ( Ḥukamāʾ, 111). Il mourut dans sa ville natale, Bag̲h̲dād. en 313/925; on ignore sa date de naissance. ʿUbayd Allāh doit d’être mentionné dans la littérature biographique au fait qu’il est le fils de son père et qu’il écrivit une suite au K. Bag̲h̲dād de celuici, ouvrage d’histoire qui est à propr…

ʿUbayd Allāh b. Bas̲h̲īr

(334 words)

Author(s): Madelung, W.
(ou Bus̲h̲ayr) b. al-Māḥūz, chef des Azāriḳa [ q.v.] secte Ḵh̲ārid̲j̲ite. (Al-) Māḥūz fut le surnom de Yazīd b. Musāḥiḳ des Banū Salīṭ b. al-Ḥārit̲h̲ b. Yarbūʿ des Tamīm. Plusieurs des Banū l-Māḥūz, dont ʿUbayd Allāh, appartenaient aux Ḵh̲ārid̲j̲ites de Baṣra qui se rendirent à La Mecque pour soutenir ʿAbd Allāh b. al-Zubayr [ q.v.] en 64/683, mais l’abandonnèrent lorsqu’il ne voulut pas dénoncer le calife ʿUt̲h̲mān. Ils rentrèrent à Baṣra avec Nāfiʿ b. al-Azraḳ [ q.v.] et le suivirent lorsqu’il se rebella. Après la mort de Nāfiʿ, tué alors qu’il combattait à Dūlāb (en …

ʿUbayd Allāh b. al-Ḥabḥāb

(544 words)

Author(s): Khoury, R.G.
, gouverneur umayyade d’Égypte, d’Ifrīḳiya et d’al-Andalus. On ne sait pas quand il est né; il est mort après 123/741 (voir plus bas). Il était seigneur de la tribu des Salūl (ʿIrāḳ du Nord) et renommé pour son grand talent d’orateur. Ayant commencé sa carrière dans l’administration, il fut nommé d’abord à la tête de la direction des impôts d’Égypte; et en tant que tel, il fit savoir au calife umayyade, His̲h̲ām b. ʿAbd al-Malik, que la terre d’Égypte pouvait supporter plus d’impôts, ce qui eut pour conséquence une révolte de plusieurs districts coptes. Les liens de ʿUbayd Allāh avec le …

ʿUbayd Allāh b. ʿUmar

(450 words)

Author(s): Robinson, C.F.
, fils du deuxième calife et Compagnon du Prophète, m. en 37/657. ʿUbayd Allāh était le fils de ʿUmar b. al-Ḵh̲aṭṭāb et de son épouse Umm Kult̲h̲ūm Mulayka bt. D̲j̲arwal des Ḵh̲uzāʿa, qui, divorcée de ʿUmar après la conversion de celui-ci à l’Islam, épousa un homme de sa tribu et resta païenne à La Mecque. ʿUbayd Allāh est connu principalement pour avoir vengé la mort en d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a/23 novembre 644 de son père, assassiné par Abū Luʾluʾa, esclave persan d’al-Mug̲h̲īra b. S̲h̲uʿba [ q.v.]. D’après la plupart des récits, une fois capturé, Abū Luʾluʾa se suicida, aussi ʿUb…

ʿUbayd Allāh b. Ziyād

(968 words)

Author(s): Robinson, C.F.
, gouverneur umayyade de Baṣra, de Kūfa et de l’Est, mort en 67/686. Fils de Ziyād b. Abīhi [ q.v.], ʿUbayd Allāh semble avoir été formé par son père pour réussir sa vie dans la politique, et tant par leur politique que par leur style, père et fils ont souvent été appariés par les sources. Certains récits relient, explicitement, la nomination de ʿUbayd Allāh, comme gouverneur du Ḵh̲urāsān, à la mort de son père (ainsi al-Yaʿḳūbī, Taʾrīk̲h̲, II, 281; al-Balād̲h̲urī, Futūḥ al-buldān, 410), mais il est difficile d’établir une chronologie précise. D’après Ḵh̲alīfa b. Ḵh̲ayyāṭ. M…

ʿUbayd Allāh Sulṭān K̲h̲ān

(878 words)

Author(s): Thackston, W. M.
, prince des Uzbeks ou Özbegs [ q.v.] en Transoxiane (940-6/1533-9). Il était le fils de Maḥmūd Sulṭān, fils de S̲h̲āh-Būdāg̲h̲, fils d’Abū l-Ḵh̲ayr Ḵh̲ān, le fondateur de la confédération uzbeke et descendant de S̲h̲ībān, le petitfils de Čingiz Ḵh̲ān (d’où l’épithète “S̲h̲ībānī”, ou “S̲h̲aybānī” [voir S̲h̲ībānides]. Dans sa jeunesse, ʿUbayd Allāh accompagna son oncle Muḥammad S̲h̲ībānī Ḵh̲ān (r. 905-16/1500-10) dans ses larges victoires sur les Tīmūrides à travers l’Asie Centrale et le Ḵh̲urāsān afin de rétablir la souveraineté čingizide d…

ʿUbayd b. S̲h̲arya

(8 words)

[Voir Ibn S̲h̲arya ].

ʿUbayd-i Zākānī

(931 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ou Niẓām al-dīn ʿUbayd Allāh al-Zākānī, poète persan de l’époque mongole, qui devint particulièrement célèbre pour ses satires et ses parodies. Il est né d’une famille d’érudits et de fonctionnaires gouvernementaux descendant des Banū Ḵh̲afād̲j̲a [ q.v.], Arabes installés dans la région de Ḳazwīn depuis le début de l’époque islamique. En 730/1329-30, l’historien Ḥamd Allāh Mustawfī le décrivit comme un poète de talent et un écrivain de traités savants. Son recueil de dictons arabes de prophètes et d’hommes sages, intitulé Nawādir al-amt̲h̲āl, appartient à cette période anci…

Ubayy b. Kaʿb

(252 words)

Author(s): Rippin, A.
al-Anṣārī al-Madanī, membre des Banū Ḥudayla du clan médinois d’al-Nad̲j̲d̲j̲ār, secrétaire de Muḥammad à Médine et premier rapporteur du Ḳurʾān; la date de sa mort se situe quelque part entre 19/640 et 35/656, selon Ibn al-Ḏj̲azarī, Ṭabaḳāt, n° 131. Connu sous le nom de sayyid al-ḳurrāʾ et réputé pour sa mémoire (il était capable de réciter le Ḳurʾān en entier en 8 nuits), Ubayy aurait, dit-on, établi son propre exemplaire du Ḳurʾān avant même que ʿUt̲h̲mān en ait commandé un, tout en ayant été impliqué dans la compilation de ce dernier. A la fois le contenu et l’ordre des sūras de son texte…

al-Ubayyiḍ

(50 words)

, plus communément, El Obeid, le centre administratif de la Province du Kordofan Septentrional de la République actuelle du Soudan et la principale ville de toute la région du Kordofān (lat. 13° 10′ N., long. 30° 14′ E.). Pour son rôle dans l’histoire de la région, voir Kordofān.

Ubbad̲h̲a

(1,403 words)

Author(s): Molénat, J.P.
, Ubbad̲h̲at/Ubbadat al-ʿArab, l’actuelle Úbeda, en Espagne, province de Jaén, communauté autonome d’Andalousie, située à une dizaine de km de Bayyāsa/Baeza, aurait été fondée sous ʿAbd al-Raḥmān II (206-38/822-52) et achevée d’édifier au temps de son fils Muḥammad Ier (238-73/852-86) par le gouverneur de Ḏj̲ayyān/Jaén. Hās̲h̲im b. ʿAbd al-ʿAzīz. Elle aurait été surnommée «des Arabes» pour la distinguer d’Ubbad̲h̲at Farwa, dans la kūra d’Ilbīra/Elvira. La découverte récente à l’occasion de fouilles archéologiques de matériel datant du Bas-Empire ¶ romain dans la zone de …

al-Ubulla

(750 words)

Author(s): Kramers, J.H.
, ville en ʿIrāḳ médiéval située dans la région du delta du Tigre et de l’Euphrate, au Nord du Golfe Persique, et renommée comme tête de pont du commerce avec l’Inde et l’Orient. Elle se trouvait à l’Est d’al-Baṣra [ q.v.], sur la rive droite du Tigre et sur le flanc Nord du grand canal appelé Nahr al-Ubulla, qui était la principale artère fluviale d’al-Baṣra vers le Sud-est en direction du Tigre, et puis vers ʿAbbādān et la mer. La longueur qui est généralement donnée pour ce canal est de quatre farsak̲h̲s ou deux barīds (al-Muḳaddasī). On peut identifier al-Ubulla avec la ʿΑπολόγον ‘Εμ…

Ubyk̲h̲

(436 words)

Author(s): Smeets, H.J.A.J.
, nom d’une des trois tribus, très liées entre elles, qui habitaient le Nord-ouest du Caucase, les deux autres étant les Abk̲h̲āz [ q.v.] et les Circassiens [voir Čerkes]. Les Ubyk̲h̲s. qui se désignaient eux-mêmes sous le vocable a-Tpakh, vivaient entre le littoral de la Mer Noire et les versants du Grand Caucase, à proximité de ce qui est aujourd’hui l’agglomération de Sochi. Au sud, ils étaient au contact des Abk̲h̲az. partout ailleurs au contact des Circassiens. Musulmans sunnites, ils étaient au minimum bilingues, parlant égale…

Uččh

(947 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Crowe, Yolande
, ville antique de l’Inde, puis indomusulmane médiévale située au Sud-ouest du Pand̲j̲āb, qui fit partie ultérieurement de l’État indien de Bahāwalpūr [ q.v.] et qui appartient aujourd’hui au Pākistān. Elle est située à environ 56 km à l’Ouest de la ville de Bahāwalpūr et à proximité du confluent de l’Indus et du Chenab-Jhelum (27° 18′ de lat. N, 71° 12′ de long. E.). 1. Histoire. Il semble qu’Alexandre le Grand ait fondé une ville appelée dans les sources grecques Ussa-Alexandria. Uččh fut certainement un centre hindou antique, connu jusqu’au XIIe siècle sous l’appellation de Dēōgaŕ…
▲   Back to top   ▲