Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 119 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Newʿī

(580 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, YaḥYā b. Pīr ʿAlī b. Naṣūḥ, théologien et poète ottoman qui écrivait sous le pseudonyme ( mak̲h̲laṣ) de Newʿī, naquit à Malghara [voir Malḳara] (Roumélie) en 940/1533. Il était le fils du s̲h̲ayk̲h̲ Pīr ʿAlī. Jusqu’à l’âge de 10 ans il reçut l’enseignement que lui donna son père, un homme très lettré, puis il fut l’élève de Ḳaramānī-zāde Meḥmed Efendi, avec le poète Bāḳi [ q.v.] et Saʿd al-dīn, le célèbre historien [ q.v.]. Une étroite amitié le lia au premier de ces deux hommes. Il entra dans le corps des ʿulemāʾ, fut nommé en 973/1565 müderris à Gallipoli, puis investi de différentes fo…

Aḳ Ḥiṣār

(536 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(turc: «château blanc»), nom de plusieurs villes. I. La plus connue est Aḳ Ḥiṣār, en Anatolie occidentale; dépendant autrefois du wilāyet ¶ d’Aydiʾn et, depuis 1921, de celui de Manisa, elle est située dans une plaine, à proximité de la rive gauche du Gördük (un sous-affluent du Gediz), à une altitude de 115 m. Connue dans l’antiquité et à l’époque byzantine sous le nom de Thyatira (voir Pauly-Wissowa, s.v.), elle doit son nom turc à la forteresse bâtie sur une colline voisine. Annexée par les Ottomans en 784/1382, elle fut reperdue durant les désordres qui suiv…

Nīksār

(605 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, classique Néo-Caesarea, en Bythinie, ville située sur la bordure méridionale de la chaîne Pontique d’Asie Mineure (en turc moderne Kuzey Anadolu Dağlan), sur la rive droite du Kelkit. Elle est à une altitude de 350 m, à 40°35′ de lat. N., et 36°59′ de long. E. Le noyau de la ville est pittoresquement situé au pied d’une colline couronnée par les ruines d’un château fort du Moyen-Âge qui fut édifié avec les débris de nombreuses constructions de l’Antiquité, Il y avait là dans l’Antiquité la plus reculée Cabira et, après sa destruction, Dios…

Aḥmad Rasmī

(480 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, homme d’état et historien ottoman. Aḥmed b. Ibrāhīm, connu sous le nom de Resmī, était originaire de Rethymno (en turc Resmo; d’où son appellatif?) en Crète, et était d’ascendance grecque (cf. Hammer-Purgstall, VIII, 202). Né en 1112/1700, il vint, en 1146/1733, à Istanbul, où il reçut son éducation, se maria avec une fille du Reʾīs Efendi Taʾuḳd̲j̲i Muṣṭafā et entra au service de la Porte. Il remplit plusieurs charges dans différentes villes (cf. Sid̲j̲ill-i ʿ Ot̲h̲mānī, II, 380 sq.). En şafar 1171/oct. 1757, il alla à Vienne comme délégué ottoman et, à son retour, rédigea ¶ un rapport …

Sinān Pas̲h̲a, K̲h̲od̲j̲a

(1,885 words)

Author(s): Woodhead, Christine | Babinger, Fr. | Dávid, G.
, nom de deux dignitaires ottomans. 1. Le vizir, savant et prosateur, (845-91/ 1440-86). Sinān al-dīn Yūsuf Pas̲h̲a naquit probablement en 845/1440 à Bursa de Ḵh̲iḍr Beg b. Ḳāḍī Ḏj̲elāl al-dīn (m. 863/1459 [ q.v.]), premier ḳāḍī ottoman d’Istanbul. Par sa mère, fille de Mollā Yegān (m. 878/1473), il descendait aussi d’une autre famille de ʿulemāʾ qui se distingua au cours de la période ottomane des débuts. Après avoir servi comme müderris à Edirne, il fut désigné par Meḥemmed II à un poste d’enseignement dans le ṣaḥn-i t̲h̲emāniye [ q.v.] d’Istanbul, fonction jumelée avec celle de k̲h̲od̲j…

ʿAbdī Pas̲h̲a

(273 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, historien ottoman. ʿAbd al-Raḥmān ʿAbdī Pas̲h̲a était originaire d’Anadolu Hiṣâri sur le Bosphore; il fut élevé au Sérāy, et parvint finalement au poste de secrétaire particulier ( sirr kʿâtibi). En muḥarram 1080/juin 1669, il fut appelé à l’office de nis̲h̲ānd̲j̲i avec le rang de vizir, et plus tard fut nommé ḳâʾim-maḳâm de la capitale (1089/1678). En avril 1679, il devint gouverneur de Bosnie, et de nouveau nis̲h̲ānd̲j̲i l’année suivante; en mars 1681, il est «vizir de la coupole» et en août 1684 gouverneur de Baṣra (cf. Hammer-Purgstall, VI, 379). Destitué…

Pečewi

(702 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, Ibrāhīm (982-vers 1060/15 74-vers 1649-50), historien ottoman né à Pécs [ q.v.] en Hongrie du Sud-ouest, d’où son nom de Pečewī (ou alternativement de Pečuylu), du croate Sa famille avait une longue tradition de service militaire chez les Ottomans. Son arrière-grand-père Ḳara Dāwūd ainsi que son grand-père Ḏj̲aʿfar Beg servaient comme alay begi en Bosnie; son père (dont le nom est inconnu) prit part à des campagnes en Bosnie et en ʿIrāḳ dans les années 1530 (Pečewī, Taʾrīk̲h̲, I, 87, 102-6, 436-7; II, 433). La mère de Pečewī faisait partie de la famille Ṣoḳollu [ q. v.]. A quatorze ans, a…

Nis̲h̲ānd̲j̲i̊

(396 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, secrétaire d’État chargé de la ṭug̲h̲ra [ q.v.] du sultan ottoman chancelier. Déjà les Sald̲j̲ūḳides et les Mamlūks avaient des fonctionnaires spéciaux pour l’apposition de ce qu’on appelait la ṭug̲h̲ra, c’est-à-dire du seing du sultan. Comme l’organisation de leur chancellerie passa aux Ottomans presque dans tous ses détails, il en résulte qu’ils conservèrent également cet emploi. On en nommait ¶ le détenteur nis̲h̲ānd̲j̲i̊; il avait un rang égal à celui des dejterdārs [ q.v.], il avait même le pas sur eux, car des dejterdārs furent bien nommés aux fonctions de nis̲h̲ānd̲j̲i̊, mais…

Awlonya

(556 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, alb. Vlora, Valona, ville de l’Albanie méridionale [voir Arnawutluḳ]. Awlonya, appelée habituellement Valona, est aujourd’hui une ville d’environ 10 000 habitants. Elle se trouve sur la baie du même nom, et à environ 4 km. du port. Elle a joué un rôle important dans l’antiquité, sous le nom d’Aulon (de là Avlona). Sur son histoire au moyen âge, voir Konst. Jireček, Valona im Mittelalter, dans Ludwig v. Thallóczy, Illyrisch-albanische Forschungen, I, Munich et Leipzig 1916, 168-87. En juin 1417, les armées ottomanes pénétrèrent sur le territoire de Valona et occu…

Riḍā

(206 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Schmidt, J.
, Meḥmed Riḍā b. Meḥmed, appelé Zehir Mār-zāde, biographe de poètes d’époque ottomane, naquit dans une famille d’Edirne. De sa vie, nous savons seulement qu’il fut un temps müderris au traitement de 40 aḳčes, nāʾib et müftī — il occupa cette dernière fonction à Uzun Köprü, près d’Edirne — et qu’il mourut dans sa ville natale en 1082/1671-2. Outre un recueil de poèmes ( Dīwān) et un ouvrage intitulé Ḳawāʿid-i fārisiyye (aucun ms. de ces œuvres n’a encore été découvert), Riḍā écrivit une Tad̲h̲kirat al-s̲h̲uʿarāʾ, recueil biographique dans lequel il traite par ordre alphabétique …

Meḥmed Pas̲h̲a Rāmī

(715 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, grand-vizir et poète ottoman né en 1065 ou 66/1655-6 à Istanbul, dans le faubourg d’Eyyūb. Fils d’un nommé Ḥasan Ag̲h̲a, il entra comme stagiaire ( s̲h̲āgird) à la chancellerie du Reʾīs Efendi et, grâce à ses relations avec le poète Yūsuf Nābī [ q.v.], il fut nommé maṣraf kātibi (secrétaire aux dépenses du palais). En 1095/1684, grâce à l’influence de son protecteur, Muṣṭafā Pas̲h̲a, qui venait d’être nommé ḳapudān pas̲h̲a [ q.v.], il fut promu dīwān efendi, c’est-à-dire chancelier de l’Amirauté. Il participa aux voyages et aux campagnes (contre Chios) de son chef, fit…

Sawd̲j̲i̊

(657 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, Sawd̲j̲ī, nom de trois princes ottomans. Le nom semble tirer son origine du mot turc ancien (notamment oriental) saw «mot, discours, propos» qui existe dès les inscriptions de l’Ork̲h̲on, puis dans les textes uyg̲h̲urs, dans le Ḳutadg̲h̲u bilig [ q.v.] à la fin du Ve/XIe siècle, et jusqu’au VIIIe/XIVe siècle, après quoi il n’est plus attesté en tant que mot isolé (Clauson, An etymological dict. of pre-lhirteenth ceniury turkish, 782-3). Voir aussi le nom du commandant servile du sultan sald̲j̲ūḳ Alp Arslan, Sāwtigin. Sawd̲j̲i̊ serait donc le «fournisseur/transm…

Ḳasṭallānī

(282 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(Kesteli, Kestelli), Muṣliḥ al-dīn Muṣṭafā, théologien et juriste ḥanafite ottoman (m. 901/1495-6). Il naquit dans un village proche de Bursa, Kestel (latin Castellum), où il construisit une mosquée au cours de sa carrière, et c’est de ce village que vient sa nisba de Kestel(l)ī, ou, plus pompeusement, Ḳasṭallānī. Il fit ses études à Bursa sous la direction du célèbre savant Ḵh̲iḍr Beg [ q.v.], müdarris à la madrasa du sultan; après avoir achevé sa formation juridique et théologique, il devint lui-même professeur à Mudurnu, à la madrasa Urud̲j̲ Pas̲h̲a de Dimetoka (Demotica) puis…

ʿAbdī

(232 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Ottoman historian. Among the Ottoman historians who bore the mak̲h̲laṣ ʿAbdī (cf. Babinger, 432 f.), the secretary ( kātib ) of Yūsuf Ag̲h̲a, chief of the eunuchs, is worthy of mention. He was an eye-witness of the magnificent festivities organized in Adrianople in June and July 1675 on the occasion of the circumcision of the crown-prince Muṣṭafā, son of Muḥammad (Meḥmed) IV, and of the marriage of the princess Ḵh̲adid̲j̲e with the second vizier Muṣṭafā Pas̲h̲a (cf. Hammer-Purgstall, vi, 307…

Nāḥiye

(155 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(a. nāḥiya “district, vicinity”), an administrative term of the Ottoman empire. It is found as a general term for the subdivisions of a wilāyet or province as early as the 9th/15th century, but only later becomes a specific term for the rural subdivision of a ḳaḍāʾ [ q.v.] or ḳażā ; this latter term may be compared with the French arrondissement and is governed by a ḳāʾim-maḳām [ q.v.], while the nāḥiye is under a mudīr . This official, who used to be appointed by the wālī , the governor of the province, received his instructions from the ḳāʾim-maḳām, to whom he was subordinate. The subdivis…

Rusčuk

(1,940 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, an administrative district and a port on the Danube in Bulgaria (often wrongly called and written as Rus̲h̲čuk), officially in Bulgarian Ruse (Pyce). It is situated at the confluence of the Rusenski Lom (Tk. Ḳara Lom) and the Danube, which then reaches a width of 1,300 m/4,264 feet. It faces the Rumanian port of Giurgiu (Tk. Yer Köki) and spreads out along terraces of loess, above the level of flooding. It is the main port on the Danube and the fourth largest town of Bulgaria, being a rail and…

Niẓām-I̊ Ḏj̲edīd

(1,053 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), literally, “new system, re-organisation”, the new military units created by the Ottoman sultan Selīm III (1203-22/1789-1807 [ q.v.]). The Treaty of Sistova between the Ottoman Empire and Austria (August 1791) and that of Jassy between the Empire and Russia (January 1792) meant that Turkey had to recognise the loss of the Crimea and the fact of Russian control over much of the Black Sea, although Austria withdrew from its conquests in Serbia, Bosnia and the Danube Principalities. Moreover, the European powers…

Mihr-i Māh Sulṭān

(486 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, daughter of the Ottoman sultan Süleymān II the Magnificent (926-74/1520-66). Mihr-i Māh (sometimes also written Mihr-ü-māh: cf. Ḳaračelebi-zāde, Rawḍat ul-ebrār , 458) was the only daughter of Süleymān q.v., as well as F. Babinger, in Meister der Politik , ii2, Berlin 1923, 39-63). While still quite young she was married to the grand vizier Rüstem Pas̲h̲a (cf. Babinger, GOW, 81-2) at the beginning of December 1539 (cf. J.H. Mordtmann, in MSOS, xxxii, Part 2, 37), but the marriage does not seem to have been a happy one. She used her enormous wealth—St. Gerlach in …

Pīrī Meḥmed Pas̲h̲a

(481 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(?-939/?1532-3), an Ottoman Grand Vizier, belonged to Amasya and was a descendant of the famous D̲j̲alāl al-Dīn of Aḳsarāy and therefore traced his descent from Abū Bakr. He took up a legal career and became successively ḳāḍī of Sofia, Siliwri and Galata, administrator of Meḥemmed IPs kitchen for the poor ( ʿimāret ) in Istanbul, and at the beginning of the reign of Bāyezīd II attained the rank of a first defterdār ( bas̲h̲ defterdār ). In the reign of Selīm I, he distinguished himself by his wise counsel in the Persian campaign (see J. von Hammer, GOR, ii, 412, 417 ff.), was sent in advanc…

Nis̲h̲ānd̲j̲i̊

(385 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, secretary of state for the Sultan’s ṭug̲h̲ra , chancellor, in Ottoman administration. The Sald̲j̲ūḳs and Mamlūks already had special officials for drawing the ṭug̲h̲ra, the sultan’s signature. As their official organisation was inherited in almost all its details by the Ottomans, this post naturally was included. Its holder was called nis̲h̲ānd̲j̲i̊ or tewḳīʿī . The nis̲h̲ānd̲j̲i̊ held the same rank as the defterdār s [ q.v.] and indeed even preceded them, for we find defterdārs promoted to nis̲h̲ānd̲j̲i̊s but never a nis̲h̲ānd̲j̲i̊ becoming a defterdār. The nis̲h̲ānd̲j̲i̊ was i…
▲   Back to top   ▲