Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 119 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ramaḍān-zāde

(317 words)

Author(s): Babinger, Fr.
Meḥmed Čelebi Pas̲h̲a Yes̲h̲ild̲j̲e, historien ottoman, originaire de Merzifūn [ q.v.] et fils d’un certain Ramaḍān Čelebi. Investi des fonctions de secrétaire du dīwān, il fut nommé en 960/1553 defterdār en chef, en 961/1554, reʾīs ül-küttāb (secrétaire d’Etat) et en 965/1558, secrétaire chargé du chiffre ( ṭug̲h̲ra [ q.v.]) du sultan. Il fut ensuite promu defterdār d’Alep, puis gouverneur d’Egypte et finalement envoyé en Morée pour établir le cadastre ( taḥrīr) du pays. En 970/1562, il prit sa retraite et il mourut en d̲j̲umādā I 979/septembre-octobre 1571. Pour…

Mihr-i Māh Sulṭān

(475 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(parfois écrit Mihr-ü-māh; cf. Ḳaračelebi-zāde, Rawḍat ul-ebrār, 458), fille unique du sultan ottoman Sulaymān (Soliman le Magnifique) [ q.v.; voir aussi F. Babinger, dans Meister der Politik, II2, Berlin 1923, 39-63]. Encore enfant, elle fut, au début de rad̲j̲ab 946/décembre 1539 (cf. J. H. Mordtmann, dans MSOS, XXXII/2, 37), mariée au grand-vizir Rüstem-Pas̲h̲a (cf. F. Babinger, GOW, 81-2); mais ce mariage ne semble pas avoir été très heureux. Elle consacra son énorme fortune — St. Gerlach évalue en 984/1576 son revenu quotidien à 2000 ducats au moins (cf. Tagebuch, Francfort 16…

Nedīm

(555 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Aḥmad, poète ottoman. Né à Istanbul, il était le fils dʾun certain juge nommé Meḥmed Bey originaire de Merzifūn. Son grand-père était (dʾaprès Gibb, HOP, IV, 30) un ḳāḍī-ʿaske du nom de Muṣtafā. Aḥmed RefīḲ, cite comme étant son arrière grand-père le Ḳara-Čelebi-zāde [ q.v.] Maḥmūd Efendi, qui avait été lui aussi ḳāḍī-ʿasker. Le tableau généalogique dressé par Aḥmed RefīḲ est toutefois erroné, parce qu’il confond Ḳaramānī Meḥmed Pas̲h̲a [ q.v.] avec Rūm Meḥmed Pas̲h̲a. Il y a ainsi une véritable confusion dans le fait de tirer de d̲j̲alāl al-dīn l’origine d’Aḥmed…

Pertew Pas̲h̲a

(662 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, nom de deux hommes d’Etat ottomans. I. Pertew Meḥmed Pas̲h̲a, amiral et vizir. Provenant du service du harem impérial, il fut promu ḳapud̲j̲i bas̲h̲i [voir Ḳapi̊d̲j̲i̊], puis ag̲h̲a des Janissaires en 962/1555. En 968/1561, il devint troisième vizir, en 982/1574 second vizir et finalement, sous le ḳapudan pas̲h̲a [ q.v.] Muʾed̲h̲d̲h̲in-zāde ʿAlī Pas̲h̲a, commandant ( serdār) de la flotte impériale. Il avait participé à la bataille de Lépante [voir Aynabak̲h̲ti̊]. Il tomba plus tard en disgrâce et mourut en 982/1574 à Istanbul, où il repose dans une türbe personnelle au cimetière …

Nūḥ b. Muṣṭafā

(249 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, théologien et traducteur ottoman. Originaire d’Anatolie, il vint se fixer très jeune au Caire, où il s’instruisit dans toutes les branches de la théologie et acquit une très grande réputation. Il y mourut en 1070/1659. Il a écrit toute une série de traités de théologie, dont Brockelmann, GAL, II2, 407-8, S II, 432, cite une partie. Son ouvrage le plus important est toutefois sa traduction libre et son adaptation, entreprise à l’instigation d’un notable Cairote nommé Yūsuf Efendi, du célèbre ouvrage d’al-S̲h̲ahrastānī sur les sectes, Terd̲j̲eme-iMilel we-Niḥal (cf. Brockelmann, I2,…

Newres

(462 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, nom de deux poètes ottomans: — I. ʿAbd al-Razzāḳ, surnommé Newres, plus exactement Newres-i Ḳadīm, Newres l’Ancien, pour le distinguer de ʿOt̲h̲mān Newres [voir ci-dessous], est originaire de Kirkūk, et probablement d’origine kurde. Il semble toutefois être venu tôt à Istanbul, et s’y être consacré à l’étude. Il y fut d’abord müderris, mais entra en 1159/1746 dans la carrière judiciaire. D’après le Sid̲j̲ill-i ʿot̲h̲mānī, il aurait été investi des fonctions de juge à Sarajevo et à Kütahya. A cause de sa causticité, qui se manifesta surtout dans des chronogrammes rimes ( tawārīk̲h̲) m…

Nīlūfer K̲h̲ātūn

(374 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, épouse du sultan ottoman Ork̲h̲an et mère de Murād Ier [ q.vv.]. Son nom, en grec, était vraisemblablement (cf. J. von Hammer, GOR, I, 59) Nénuphar, c’est-à-dire fleur de lotus. Fille du seigneur de Yārḥiṣār (Anatolie, non loin de Bursa; cf. Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḵh̲alīfa, Ḏj̲ihān-numā, 659) elle fut fiancée, d’après la légende, au seigneur de Belokoma (Biled̲j̲ik). ʿOt̲h̲mān [ q.v.], le fondateur de la dynastie à laquelle il donna son nom, aurait enlevé, en 699/1299, la jeune fille pour faire d’elle l’épouse de son fils Ork̲h̲an [ q.v.], alors âgé de douze ans. Idrīs Bitlīsī et, d’après …

Rāg̲h̲ib Pas̲h̲a

(584 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Ḵh̲od̲j̲a Meḥmed (1111-76/1699-1763), grand-vizir et homme de lettres ottoman qui naquit à Istanbul. Fils du kātib Meḥmed S̲h̲ewḳī. il fut très tôt employé dans la chancellerie en raison de ses talents remarquables, puis il entra au service des gouverneurs de Van, ʿĀrifī Aḥmed Pas̲h̲a et finalement Ḥekīm-zāde ʿAlī-Pas̲h̲a comme secrétaire et intendant suppléant. En 1141/1728, il revint à Istanbul, mais pour retourner l’année suivante à Bag̲h̲dād avec les fonctions de suppléant du reʾīs efendi. Aussitôt après la conquête de Bag̲h̲dād (1146/1733), il y obtint le poste de defterdār,…

Delvina

(760 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, ancienne résidence d’un sand̲j̲aḳ-bey ottoman en Albanie; à l’époque ottomane, Delvina (turc et albanais; grec Δέλβινον) formait un sand̲j̲aḳ du gouvernorat de Roumélie. Elle est située à une altitude de 230 m., à environ 17 km. du rivage de la mer Ionienne; elle consiste en une seule rue marchande au milieu de plantations d’oliviers, de citronniers et de grenadiers et est dominée par les ruines d’une ancienne forteresse, peut-être byzantine. Les habitants, avant 1940, étaient au nombre de 3000 environ, dont les…

Nesīmī

(611 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Seyyid ʿImād al-dīn, nommé Nesīmī, ancien poète et mystique ottoman vraisemblablement originaire de Nesīm non loin de Bag̲h̲dād. Comme il n’existe plus à l’heure actuelle de localité de ce nom, on ne peut pas établir d’une manière certaine si le laḳab ne doit pas purement et simplement être dérivé de nasīm «zéphyr, souffle de vent». Il semble à peu près démontré que Nesīmī est d’origine Turkmène, bien que le «Seyyid» qui précède son nom indique également une ascendance arabe. Le turc lui était aussi familier que le persan, car il a écrit des v…

Kirmāstī

(439 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, chef-lieu d’un ḳaḍāʾ d’Anatolie, à 22 km. au Sud-est de Mik̲h̲alid̲j̲ (cf. J. H. Mordtmann, dans ZDMG, LXV (1911), 101) et à 66 km. au Sud-ouest de Bursa, qui comptait, en 1960, 16 900 habitants. La ville est située sur les deux rives de l’Edrenos Čay (Rhyndacus), aujourd’hui appelé Mustafa Kemal Paṣa Çay. L’origine du nom de Kirmāstī, écrit souvent encore inexactement Kirmāsli̊, et qui laisse supposer un mot grec *Kερµαστὴ ou *Kρεµαστὴ, est incertaine; on ne sait pas non plus quelle cité antique se trouvait à…

Rusčuk

(1,940 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, an administrative district and a port on the Danube in Bulgaria (often wrongly called and written as Rus̲h̲čuk), officially in Bulgarian Ruse (Pyce). It is situated at the confluence of the Rusenski Lom (Tk. Ḳara Lom) and the Danube, which then reaches a width of 1,300 m/4,264 feet. It faces the Rumanian port of Giurgiu (Tk. Yer Köki) and spreads out along terraces of loess, above the level of flooding. It is the main port on the Danube and the fourth largest town of Bulgaria, being a rail and…

Pečewī

(665 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, Ibrāhīm (982- ca. 1060/1574-ca. 1649-50), Ottoman historian. Pečewī was born in 982/1574 in Pécs in southwestern Hungary, whence his epithet Pečewī (or, alternatively, Pečuylu, from the Croatian ). His family had a long tradition of Ottoman military service. Both his great-grandfather Ḳara Dāwūd and his grandfather D̲j̲aʿfer Beg served as alay begi in Bosnia; his father (name unknown) took part in campaigns in Bosnia, and in ʿlrāḳ during the 1530s (Pečewī, Taʾrīk̲h̲ , i, 87, 102-6, 436-7, ii, 433). Pečewī’s mother was a member of the Ṣoḳollu [ q.v.] family. At the age of 14, after…

Rūḥī

(336 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
(d. after 917/1511), Ottoman historian. There is little definite information about this historian apart from his mak̲h̲laṣ Rūḥī. From ʿĀlī’s [ q.v.] reference to him in the Künhü ’l-ak̲h̲bār as Edrenewī Mewlānā Rūḥī, it is probable that he was a member of the ʿulamāʾ and had a family or professional association with Edirne (J. Schmidt, Muṣṭafā ʿĀlī’s Künhü ’l-aḫbār and its preface according to the Leiden manuscript, Istanbul 1987, 58). Any identification with Rūḥī Fāḍi̊l Efendi (d. 927/1528), son of the s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām Zenbilli ʿAlī Efendi, remains hypothetical (Babinger, GOW, 4…

Aḳ Ḥiṣār

(568 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(T. "white castle"), name of several towns. 1. The best known is Aḳ Ḥiṣār in Western Anatolia, formerly in the wilāyet of Aydi̊n, since 1921 in that of Manisa, situated in a plain near the left bank of the river Gördük (a sub-tributary of the Gediz), 115 m. above sea level. Known as Thyatira (see Pauly-Wissowa, s.v.) in antiquity and Byzantine times, it owes its Turkish name to the fortress on a neighbouring hill. Annexed by the Ottomans in 784/1382, it was lost again during the disorders which followed Tīmūr’s invasion, and recaptured from the rebel Ḏj̲unavd [ q.v.] by Ḵh̲alīl Yak̲h̲s̲h̲ī B…

Kenʿān Pas̲h̲a

(718 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Göyünç, Nejat
, also nicknamed Ṣari̊ (“pale-faced”) and Ṭopal (“Lame”), High Admiral ( Ḳapudān Pas̲h̲a , [ q.v.]) under the Ottoman Sultan Meḥemmed IV, d. 1069/1659. He originated from the northeastern shores of the Black Sea (Russian or Circassian?) and came as a slave into the service of Baḳi̊rd̲j̲i Aḥmad Pas̲h̲a, Ottoman governor of Egypt. On the latter’s execution he was taken by Sulṭān Murād IV into the Palace and educated there. He was promoted to be Ag̲h̲a of the stirrup-holders ( Rikāb-dār ag̲h̲asi̊ ) (Chronicle of Wed̲j̲īhī, f. 91b of the Vienna MS.), became …

Riḍā

(230 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Schmidt, J.
, an Ottoman biographer of poets. Meḥmed Riḍā b. Meḥmed, called Zehir Mār-zāde, was born into a family living in Edirne. Of his life we know only that he was for a time, respectively, müderris with a salary of 40 aḳčes , nāʾib and müfti —he held this latter function at Uzun Köprü near Edirne—and that he died in his native town in 1082/1671-2. Besides a collection of poems ( Dīwān ) and a work with the title Ḳawāʿid-i fārisiyye (no manuscript of these works has yet been found), Riḍā wrote a Tad̲h̲kirat al-s̲h̲uʿarāʾ , a biographical collection in which he dealt in al…

Aḳ Ḥiṣār

(536 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(turc: «château blanc»), nom de plusieurs villes. I. La plus connue est Aḳ Ḥiṣār, en Anatolie occidentale; dépendant autrefois du wilāyet ¶ d’Aydiʾn et, depuis 1921, de celui de Manisa, elle est située dans une plaine, à proximité de la rive gauche du Gördük (un sous-affluent du Gediz), à une altitude de 115 m. Connue dans l’antiquité et à l’époque byzantine sous le nom de Thyatira (voir Pauly-Wissowa, s.v.), elle doit son nom turc à la forteresse bâtie sur une colline voisine. Annexée par les Ottomans en 784/1382, elle fut reperdue durant les désordres qui suiv…

Rusčuk

(1,917 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, préfecture et port surle Danube en ¶ Bulgarie (appelé et écrit souvent par erreur Ruščuk), officiellement en bulgare Ruse Pyce; Roussé) est situé au confluent du Rusenski Lom (en türk Ḳara Lom) avec le Danube, qui atteint alors une largeur de 1300 m, en face du port roumain de Giurgiu (en türk Yer Köki̊); la ville s’étage sur des terrasses de loess, hors d’atteinte des crues. Premier port danubien et quatrième ville de Bulgarie, c’est un nœud ferroviaire et routier (pont de l’Amitié, construit en 1954), ainsi qu’un centre industriel et culturel de 200 000 habitants. Après le déclin de la …

Pečewi

(702 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, Ibrāhīm (982-vers 1060/15 74-vers 1649-50), historien ottoman né à Pécs [ q.v.] en Hongrie du Sud-ouest, d’où son nom de Pečewī (ou alternativement de Pečuylu), du croate Sa famille avait une longue tradition de service militaire chez les Ottomans. Son arrière-grand-père Ḳara Dāwūd ainsi que son grand-père Ḏj̲aʿfar Beg servaient comme alay begi en Bosnie; son père (dont le nom est inconnu) prit part à des campagnes en Bosnie et en ʿIrāḳ dans les années 1530 (Pečewī, Taʾrīk̲h̲, I, 87, 102-6, 436-7; II, 433). La mère de Pečewī faisait partie de la famille Ṣoḳollu [ q. v.]. A quatorze ans, a…
▲   Back to top   ▲