Search

Your search for 'dc_creator:( "Basset, R." ) OR dc_contributor:( "Basset, R." )' returned 9 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Kūmiya

(205 words)

Author(s): Basset, R.
, une des plus importantes tribus du Mag̲h̲rib au moyen âge, qui portait antérieurement le nom de Ṣaṭfūra et descendait, par Fātin, de Mādg̲h̲īs al-Abtar. La tradition donne pour frères à Kūmiya l’ancêtre éponyme de la tribu, Lemaya et Maṭg̲h̲ara qui donnèrent naissance à de nombreuses familles dont quelques-unes subsistent encore aujourd’hui. Actuellement, les plus célèbres représentants des Kūmiya, qui occupent le Nord-ouest de l’Algérie, entre Tlemcen et Ares̲h̲ḳūl (Rachgoun) sont les Banū ʿĀbid, d’où sortit le premier calife de la dynastie almohade, ʿAbd al-Muʾmin [ q.v.], né…

Ḥanẓala b. Ṣafwān

(435 words)

Author(s): Basset, R.
b. Zuhayr al-Kalbī, général et gouverneur des Umayyades qui, en s̲h̲awwāl 102/avril 721, fut nommé par le calife Yazīd II gouverneur de l’Égypte en remplacement de son frère Bis̲h̲r b. Ṣafwān, envoyé en Ifrīḳiya. Au cours des trois ans qu’il passa en Égypte (s̲h̲awwāl 102-s̲h̲awwāl 105/avril 721-mars 724), il fit, sur l’ordre de Yazīd, briser des statues et effacer des peintures. Après l’avoir destitué, His̲h̲ām dut le renvoyer en Égypte (7 s̲h̲aʿbān 118/20 août 736), l’incapacité de son successeu…

Kult̲h̲ūm b. ʿIyāḍ

(403 words)

Author(s): Basset, R.
al-Ḳus̲h̲ayrī, notable ḳaysite [voir Ḳays] que le calife umayyade His̲h̲ām b. ʿAbd al-Malik envoya au Mag̲h̲rib, en d̲j̲uniādā II 123/avril-inai 741, pour venger la défaite sanglante que les Berbères, commandés par le successeur de Maysara [ q.v.], Ḵh̲ālid b. Ḥarmīd/ Ḥumayd al-Zanātī, avaient infligée aux Arabes au «combat des nobles» ( g̲h̲azwat al-as̲h̲rāf). Kult̲h̲ūm partit à la tête d’une armée de 30 000 hommes auxquels s’ajoutèrent des contingents levés en cours de route et rejoignit ḤabIb b. Abl ʿUbayda al-Fihrī, l’ancien compagnon de Mūsā b. Nuṣayr [ q.v.], qui essayait d’a…

al-Hād̲j̲d̲j̲ Hammūda

(117 words)

Author(s): Basset, R.
b. ʿAbd al-ʿAzīz (m. 1201/1787), secrétaire du Bey de Tunis ʿAlī b. al-Ḥusayn (1172-96/1759-82), puis de son successeur Ḥammūda b. ʿAli (1196-1229/1782-1814), a composé un Kitāb al-Bās̲h̲ā, histoire des Ḥafṣides et des gouverneurs turcs de Tunis, encore en grande partie manuscrit. Un fragment relatif aux guerres de Ḵh̲ayr al-dīn et de ʿArūd̲j̲ a été publié par Houdas, Chrestomathie maghrébine, Paris 1891, 14-96; deux autres fragments ont été traduits par A. Rousseau (Alger 1849) et Cherbonneau ( JA, juillet 1851). (R. Basset*) Bibliography Roy, Extrait du catalogue des manuscr…

Kaʿb b. Zuhayr

(420 words)

Author(s): Basset, R.
, poète arabe contemporain du Prophète. Fils de Zuhayr b. Abī Sulmā [ q.v.], il aurait donné de bonne heure des preuves de son talent poétique; bien qu’il appartīnt aux Muzayna, il vécut chez les Ḏh̲ubyān et fut mêlé aux guerres de sa tribu contre les Ṭayyiʾ, les Ḳurays̲h̲ et les Ḵh̲azrad̲j̲. Son frère Bud̲j̲ayr se convertit peu avant l’année 7 de l’hégire, mais il refusa énergiquement de l’imiter et lança des vers satiriques contre Muḥammad. Celui-ci autorisa solennellement son meurtre. Dès lors, «la terre …

Burda

(653 words)

Author(s): Basset, R.
1. — Pièce de laine en usage dès avant l’Islam et dont on s’enveloppait, le jour, comme d’un manteau, la nuit, comme d’une couverture. Celle du Prophète est restée célèbre. En récompense du poème de Kaʿb b. Zuhayr [ q.v.], il lui fit présent de celle qu’il portait. Elle fut rachetée au fils du poète par Muʿāwiya et resta dans le trésor des califes ʿabbāsides jusqu’à l’époque où les Mongols s’emparèrent de Bag̲h̲dād. Hulagū la fit brûler, mais on prétendit ensuite que la véritable burda du Prophète fut sauvée, et on la conserve à Istanbul. Bibliography Dozy, Dictionnaire des noms de vêtement…

ʿAbd Allāh b. Mūsā

(169 words)

Author(s): Basset, R.
b. Nuṣayr, fils aîné du conquérant du Mag̲h̲rib et de l’Espagne (v. Mūsā B. Nuṣayr). Il fut chargé par son père, lorsque celui-ci partit pourl’Espagne, d’administrer l’Ifrīḳiya (93/711); il le remplaça également lorsque, dénoncé au calife al-Walid par Ṭāriḳ, Mūsā partit pour l’Orient d’où il ne revint plus. Enveloppé dans la disgrâce de sa famille par le calife Sulaymān qui ne voyait pas sans inquiétude un fils de Mūsā, ʿAbd Allāh, gouverner l’Ifrīḳiya, un autre, ʿAbd al-Azīz, l’Espagne et un troisième, ʿAbd …

Kutāma

(391 words)

Author(s): Basset, R.
(ou Ketāma), nom d’une des gran- des familles berbères; ils occupaient, lors de l’introduction de l’Islam dans le Nord de l’Afrique, toute la région septentrionale du Constantinois, entre l’Awrās [ q.v.] et la mer (avec les villes d’Īkd̲j̲ān, Sétif, Bāg̲h̲āya, Ngaous (Niḳāwus), Tiguist (Tikist), Mīla, Constantine, Skīkda, Ḏj̲id̲j̲ellī, le Bellezma, plus la Petite-Kabylie. Une légende qui flattait l’orgueil national les faisait descendre des Ḥimyarites amenés par Ifrīkus. L’ancêtre éponyme de leur race, Katām, était dit fils …

Berbères

(14,816 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Yver, G. | Basset, R. | Galand, L.
, nom sous lequel sont communément désignées les populations qui, de la frontière égyptienne (Sīwa [ q.v.]) aux rivages de l’Océan Atlantique et à la boucle du Niger, parlent — ou parlaient encore avant leur arabisation — des dialectes (ou plutôt des «parlers») d’une langue unique, le berbère. Il est probable que cette appellation est une épithète injurieuse ou méprisante d’ailleurs employée en grec ( Barbaroi) en latin ( Barbari) et en arabe ( Barbar, singulatif Barbarī, pl. Barābir, Barābira), et ne constitue pas un nom national, comme certains (cf. P. H. Antichan, La Tunisie, 1884, 3)…