Search

Your search for 'dc_creator:( "Gibb, H. A. R." ) OR dc_contributor:( "Gibb, H. A. R." )' returned 98 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Abu ’l-Fidā

(841 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, Ismāʿīl b. ( al-Afḍal ) ʿAlī b. ( al-Muẓaffar ) Maḥmūd b. ( al-Manṣūr ) Muḥammad b. Taḳī al-Dīn ʿUmar b. S̲h̲āhans̲h̲āh b. Ayyūb , al-Malik al-Muʾayyad ʿImād al-Dīn , Syrian prince, historian, and geographer, of the family of the Ayyūbids [ q.v.], born in Damascus, Ḏj̲um. i, 672/Nov. 1273. At the age of 12, in the company of his father and his cousin al-Muẓaffar Maḥmūd II, prince of Ḥamāh, he was present at the siege and capture of Marḳab (Margat) (684/1285). He took part also in the later campaigns against the Crusaders. On the suppre…

ʿAbd al-Ḥamīd

(645 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
b. Yaḥyā b. Saʿd , the founder of Arabic epistolary style, mawlā of the Ḳuras̲h̲ī clan of ʿĀmir b. Luʾayy. He was probably a native of al-Anbār, and is said to have been a travelling pedagogue before he was employed in the Umayyad secretariat under His̲h̲ām’s chief secretary, the mawlā Sālim; he was then attached to Marwān b. Muḥammad, whom he continued to serve as chief secretary after Marwān’s accession to the Caliphate. He refused to desert his master in misfortune and is generally said to have shared his fate at Būṣīr…

Abū ʿUbayda

(839 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
Maʿmar b. al-Mut̲h̲annā , Arabic philologist, born 110/728 in Baṣra, d. 209/824-5 (other dates also in Taʾrīk̲h̲ Bag̲h̲dād and later works). He was born a mawlā of the Ḳurays̲h̲ite clan of Taym, in the family of ʿUbayd Allāh Maʿmar (cf. Ibn Ḥazm, Ḏj̲amharat Ansāb al-ʿArab , Cairo 1948, 130); his father or grandfather came originally from Bād̲j̲arwān (near al-Raḳḳa in Mesopotamia, less probably the village of the same name in S̲h̲irwān) and was said, on dubious authority, to have been Jewish. He studied under the leadi…

ʿAbd al-Malik b. Marwān

(1,668 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, fifth Caliph of the Umayyad line, reigned 65-86/685-705. According to general report he was born in the year 26/646-7, the son of Marwān b. al-Ḥakam [ q.v.], his mother being ʿĀʾis̲h̲a bint Muʿāwiya b. al-Mug̲h̲īra. As a boy of ten he was an eye-witness of the storming of ʿUt̲h̲mān’s house, and, at the age of sixteen Muʿāwiya appointed him to command the Madinian troops against the Byzantines. He remained at Medina until the outbreak of the rebellion against Yazīd I (62-3/682-3). When the Umayyads were expelled by the rebels, he left the town with his ¶ father, but on meeting the Syrian …

Abū Firās

(638 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
al-Ḥamdānī , poetic cognomen of al-Ḥārit̲h̲ b. Abi ’l-ʿAlāʾ Saʿīd b. Ḥamdān al-Tag̲h̲libī , Arab poet, born in 320/932, probably in ʿIrāḳ. Saʿīd, himself a poet, was killed by his nephew Nāṣir al-Dawla Ḥasan on attempting to occupy Mawṣil in 323/935, The mother of Abū Firās, a Greek umm walad, moved with her son to Aleppo after its occupation by the poet’s cousin Sayf al-Dawla in 333/944, and there he was trained under the eye of Sayf al-Dawla, who also married his sister. In 336/947-8 he was appointed to the governorship of Manbid̲j̲ (and lat…

Ag̲h̲a Kā̲h̲ān

(383 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, plus exactement Āḳā Ḵh̲ān, titre donné aux Imāms des Ismāʿīlīs Nizārīs [ q.v.]. C’était à l’origine un titre honorifique à la cour des Ḳād̲j̲ār S̲h̲āhs de Perse, qui fut porté par Ḥasan ʿAlī S̲h̲āh, lequel, après l’assassinat de son père Ḵh̲alīl Allāh en 1817, gagna la faveur de Fatḥ ʿAlī S̲h̲āh qui lui donna une de ses filles en mariage. À la suite d’intrigues à la cour, Ḥasan ʿAlī S̲h̲āh se révolta en 1838 dans le Kirmān, mais il fut battu et s’enfuit dans le Sind où il rendit d’appréciables services au …

Amīr al-Muʾminīn

(642 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, «Commandeur des Croyants» (la traduction «Prince des Croyants» n’est correcte ni philologiquement ni historiquement), titre adopté par ʿUmar b. al-Ḵh̲aṭṭāb lors de son élection au califat. Amīr, en tant que terme désignant une personne investie d’un commandement ( amr), et plus spécialement d’un commandement militaire, entrait dans ce sens général en composition avec al-muʾminīn pour désigner les chefs de diverses expéditions de Musulmans, tant durant la vie du Prophète qu’après sa mort, par exemple Saʿd b. Abī Waḳḳāṣ [ q.v.], qui commandait l’armée musulmane contre les P…

ʿAbd al-Malik b. Marwān

(1,709 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, cinquième calife de la dynastie umayyade, qui régna de 65 à 86/685 à 705. Selon la plupart des sources, il naquit en 26/646-7; il était le fils de Marwān b. al-Ḥakam [ q.v.] et de ʿĀʾis̲h̲a bint Muʿāwiya b. al-Mug̲h̲īra. A l’âge de dix ans, il fut parmi les témoins oculaires de l’assaut qui fut donné contre la maison de ‘Ut̲h̲mān, et, à seize ans, Muʿāwiya lui donna le commandement des troupes médinoises envoyées contre les Byzantins. Il demeura à Médine jusqu’à la révolte contre Yazïd Ier (62-3/682-3). Lorsque les Umayyades furent chassés par les rebelles, il quitta la ville av…

Abū ʿUbayda b. al-Ḏj̲arrāḥ

(391 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
ʿĀmir b.ʿAbd Allāh b. al-Ḏj̲arrāḥ, de la famille des Balḥārith, appartenant au clan ḳurays̲h̲ite des Fihr, l’un des premiers Mekkois convertis à l’Islam, et l’un des dix Croyants auxquels Muḥammad avait promis le Paradis (voir al-ʿAs̲h̲ara al-Mubas̲h̲s̲h̲ara). On dit qu’il se distinguait par son courage et son abnégation, et que le Prophète lui donna pour cette raison le titre d’amīn. Il avait 41 ans à la bataille de Badr, et il prit part aux campagnes qui suivirent; il se distingua à Uḥud et dirigea plusieurs expéditions. Il fut envoyé par la suite à N…

al-Murādī

(500 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, nom d’une famille de sayyids et de savants établie à Damas aux XIe et XIIe/ XVIIe-XVIIIe siècles. I. Le fondateur de cette famille, Murād b. ʿAlī al-Ḥusaynī al-Buk̲h̲ārī. né en 1050/1640, était le fils du naḳib al-as̲h̲rāf de Samarḳand. Il fit dans sa jeunesse un voyage dans l’Inde, où il fut initié à la ṭarīḳa naḳs̲h̲bandite par S̲h̲ayk̲h̲ Muḥammad Maʿsūm al-Fārūḳī; après de longs voyages à travers la Perse, les pays arabes et l’Égypte, il se fixa à Damas vers 1081/1670. Il se rendit par la suite plusieurs fois à La Mekke et à Istanbul, où il acq…

ʿAbd Allāh b. ʿĀmir

(413 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, gouverneur de Baṣra, né à la Mekke en 4/626. Il appartenait au clan ḳurays̲h̲ite de ʿAbd S̲h̲ams et était cousin du calife ʿUt̲h̲mān par sa mère. En 29/649-50, ʿUt̲h̲mān lui conféra la charge de gouverneur de Baṣra après Abū Mūsā al-As̲h̲ʿarī; il se mit immédiatement en campagne en Perse, et paracheva la conquête de cette province par la prise d’Iṣṭak̲h̲r, Darābd̲j̲ird et Ḏj̲ūr (Fīrūzābād). En 30-31/651, il pénétra au Ḵh̲urāsān. battit les Epht̲h̲alites et occupa toute la province jusqu’à Marw…

al-ʿĀdil

(1,158 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, titre de deux princes ayyùbides: 1. al-Malik al-ʿĀdil Abū Bakr Muḥammad b. Ayyūb, portant le titre honorifique de Sayf al-dīn («Sabre de la Religion» le Saphadin des Croisés), frère, adjoint et héritier spirituel de Saladin (Ṣalāḥ al-dīn [ q.v.]). Il était né en muharram 540/juin-juillet 1145, ou selon d’autres en 538/1143-4, à Damas ou à Baalbek, donc six ou huit ans après son célèbre frère. Al-ʿĀdil accompagna Saladin en Égypte pendant la troisième et dernière expédition de S̲h̲īrkūh (564/1169). Son premier poste important fut le gouvernement de l’Égypte p…

Abū ʿUbayda

(821 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
Maʿmar b. al-Mut̲h̲annā, philologue arabe, né en 110/728 à Baṣra, m. en 209/824-6 (voir autres dates in Taʾrīk̲h̲ Bag̲h̲ād et ouvrages ultérieurs). Il naquit mawlā du clan ḳurays̲h̲ite des Taym, dans la famille de ʿUbayd Allāh Maʿmar (cf. Ibn Ḥazm, Ḏj̲amharat al-ʿArab, Caire 1948, 130); son père ou son grand-père provenait ¶ | à l’origine de Bād̲j̲arwān (près d’al-Raḳḳa en Mésopotamie; peu probablement du village du même nom en S̲h̲irwān), et l’on prétend, selon des autorités douteuses qu’il aurait été juif. Il étudia sous les principaux philolog…

ʿAbd Allāh b. Wahb

(178 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
al-Rāsibī, chef k̲h̲ārid̲j̲ite, tābiʿī de la tribu des Bad̲j̲īla, connu pour sa bravoure et sa piété et surnommé d̲h̲ū l-t̲h̲afināt, l’homme aux callosités, en raison des callosités de son front etc. dues à ses nombreuses prosternations. Il combattit en ʿIrāḳ sous Saʿd b. Abī Waḳḳās et ¶ à Ṣiffīn sous ʿAlī, mais rompit avec celui-ci à l’occasion de la décision d’arbitrage et se joignit aux dissidents à Ḥarūrāʾ. Peu avant leur départ final de Kūfa en s̲h̲awwāl 37/mars 658, les Ḵh̲ārid̲j̲ites élurent ʿAbd Allāh comme chef ( amīr, et non k̲h̲alīfa, comme on l’affirme habituellement), et…

Abū Mik̲h̲naf

(203 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
Lūṭ b. Yaḥyā b. Ṣaʿīd b. Mik̲h̲naf al-Azdī, un des premiers traditionnistes et historiens arabes, mort en 157/774. Le Fihrist le nomme comme auteur de 32 monographies sur divers événements de l’histoire des Arabes, survenus particulièrement dans le ʿIrāḳ; la plupart des renseignements qu’ils fournissent se trouvent reproduits dans les chroniques de Balād̲h̲urī et de Ṭabarī. Les ouvrages qui nous sont parvenus sous son nom sont des productions tardives qui lui ont été fictivement attribuées. Son arrière-grand-père …

ʿAlī b. al-Ḏj̲ahm

(385 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
b. Badr b. al-Ḏj̲ahm al-Sāmī, poète arabe, des Banu Sāma b. Luʾayy, une tribu de Baḥrayn qui prétend descendre de Ḳurays̲h̲, mais le fait est contesté. Son père al-Ḏj̲ahm vint du Ḵh̲urāsān à Bag̲h̲dād et fut nommé à des charges diverses sous al-Maʾmūn et al-Wāt̲h̲iḳ; les frères du poète furent également éminents dans les cercles officiels et littéraires. ʿAlī naquit probablement aux environs de 188/804 et reçut son éducation à Bag̲h̲dād. Sous al-Muʿtaṣim (218-27/833-42), il détint la juridiction des maẓālim à Ḥulwān, mais, peut-être à cause de l’appui qu’il accorda à Aḥmad…

al-ʿAṭṭār

(196 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, Ḥasan b. Muḥammad, savant égyptien d’origine mag̲h̲ribine, né au Caire après 1180/1766. Il fit ses études à al-Azhar, et fut l’un des rares ʿulamāʾ qui, après l’occupation de l’Égypte par Bonaparte, entrèrent en relations avec les savants français et prirent un vif intérêt à la science moderne. Il passa alors plusieurs années en Syrie et en Turquie, et, à son retour en Égypte, fut employé comme directeur du nouveau journal officiel ( al-Waḳāʾiʿ al-miṣriyya), fondé par Muḥammad ʿAlī (1244/1828). En 1245/1830, il fut nommé S̲h̲ayk̲h̲ al-Azhar par Muḥammad ʿAlī, avec l…

Āḳ Sunḳur

(159 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
«Faucon blanc», nom de nombreux officiers turcs, dont les deux suivants sont les plus importants: 1. Aḳ Sunḳur b. ʿAbd Allāh Ḳasīm al-dawla, connu sous le nom d’al-Ḥād̲j̲ib, mamlūk de Maliks̲h̲āh [ q.v.], qui le nomma gouverneur d’Alep en 480/1087. Il soutint d’abord les efforts du prince sald̲j̲ūḳide Tutus̲h̲ [ q.v.] pour s’établir en Syrie, mais après la mort de Malik-s̲h̲āh, il se déclara, avec les autres gouverneurs de la Syrie du Nord et de la Ḏj̲azīra, pour Barkiyāruḳ, et fut battu et exécuté par Tutus̲h̲, près d’Alep, en d̲j̲um. I 487/mai 1094. Il est le père de Zankī [ q.v.], plus tard…

Arsūf

(182 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
, petit port de pêche sur la côte de Palestine, à 16 km. au Nord de Jaffa. Le nom arabe garde probablement le souvenir de l’ancienne consécration au dieu sémitique Reseph. Sous les Séleucides, il fut rebaptisé Apollonia. Durant les premiers siècles du califat, Arsūf fut une des principales villes fortifiées de la province de Filasṭīn. Il fut occupé par les Croisés sous Baudouin Ier et appelé par eux Azotus; reprise par Saladin en 583/1187, la ville fut la scène d’un engagement entre ce dernier et Richard Ier, le 14 s̲h̲aʿbān 587/6 septembre 1191; rendue aux Croisés par la trêve av…

al-Mustaʿli

(657 words)

Author(s): Gibb, H.A.R.
bi-llāh, Abū l-Ḳāsim Aḥmad b. al-Mustanṣir, neuvième calife fāṭimide, né le 20 muḥarram 467/16 septembre 1074 (ainsi qu’il ressort de toutes les meilleures sources et de la lettre de son père à Aḥmad b. ʿAlī al-Ṣulayḥī citée dans Idrīs, VII, 152), était le plus jeune fils d’al-Mustanṣir. A cette époque, il était généralement admis dans l’organisation ismāʿīlienne que le fils aîné, Nizār (né en 437/1045-6), devait, selon la coutume, succéder à son père à l’imāmat, bien qu’aucune cérémonie d’investiture de la wilāyat al-ʿ ahd ne semble avoir eu lieu. L’influence du tout-puissant…
▲   Back to top   ▲