Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 53 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Riḍā

(206 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Schmidt, J.
, Meḥmed Riḍā b. Meḥmed, appelé Zehir Mār-zāde, biographe de poètes d’époque ottomane, naquit dans une famille d’Edirne. De sa vie, nous savons seulement qu’il fut un temps müderris au traitement de 40 aḳčes, nāʾib et müftī — il occupa cette dernière fonction à Uzun Köprü, près d’Edirne — et qu’il mourut dans sa ville natale en 1082/1671-2. Outre un recueil de poèmes ( Dīwān) et un ouvrage intitulé Ḳawāʿid-i fārisiyye (aucun ms. de ces œuvres n’a encore été découvert), Riḍā écrivit une Tad̲h̲kirat al-s̲h̲uʿarāʾ, recueil biographique dans lequel il traite par ordre alphabétique …

Aḳ Ḥiṣār

(536 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(turc: «château blanc»), nom de plusieurs villes. I. La plus connue est Aḳ Ḥiṣār, en Anatolie occidentale; dépendant autrefois du wilāyet ¶ d’Aydiʾn et, depuis 1921, de celui de Manisa, elle est située dans une plaine, à proximité de la rive gauche du Gördük (un sous-affluent du Gediz), à une altitude de 115 m. Connue dans l’antiquité et à l’époque byzantine sous le nom de Thyatira (voir Pauly-Wissowa, s.v.), elle doit son nom turc à la forteresse bâtie sur une colline voisine. Annexée par les Ottomans en 784/1382, elle fut reperdue durant les désordres qui suiv…

Rusčuk

(1,917 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, préfecture et port surle Danube en ¶ Bulgarie (appelé et écrit souvent par erreur Ruščuk), officiellement en bulgare Ruse Pyce; Roussé) est situé au confluent du Rusenski Lom (en türk Ḳara Lom) avec le Danube, qui atteint alors une largeur de 1300 m, en face du port roumain de Giurgiu (en türk Yer Köki̊); la ville s’étage sur des terrasses de loess, hors d’atteinte des crues. Premier port danubien et quatrième ville de Bulgarie, c’est un nœud ferroviaire et routier (pont de l’Amitié, construit en 1954), ainsi qu’un centre industriel et culturel de 200 000 habitants. Après le déclin de la …

Kenʿān Pas̲h̲a

(706 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Göyünç, Nejat
surnommé Ṣari̊ («visage pâle») et Topai («boiteux»), grand-amiral ( ḳapudān pas̲h̲a [ q.v.]) sous le règne du sultan ottoman Meḥemmed IV. Originaire de la côte du Nord-est de ¶ la mer Noire (et par conséquent russe ou circassien), il fut placé comme esclave au service de Baḳi̊rd̲j̲ī Aḥmad Pas̲h̲a, gouverneur ottoman d’Égypte. Après l’exécution de ce dernier, il fut recueilli par le sultan Murād IV et instruit au Palais. Il fut ensuite promu ag̲h̲a des hommes chargés de tenir les étriers ( rikāb-dār ag̲h̲asi̊; Wed̲j̲īhī, 91 b du ms. de Vienne), devint un favori du sultan Ibrāhī…

Rūḥī

(335 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, historien ottoman, m. après 917/1511. On a peu d’informations précises sur cet historien, à part son mak̲h̲laṣ de Rūḥī. A en juger parle nom d’Edrenewī Mewlānā Rūḥī que lui attribue ʿAlī [ q.v.] dans le Künhü l-ak̲h̲bār, il est probable qu’il faisait partie des ʿulamāʾ et avait un lien familial ou professionnel avec Edirne (J. Schmidt, Muṣṭafā ʿĀlī’s Künhü l-aḫbār and ils préface according to the Leiden manuscript, Istanbul 1987, 58). Une quelconque identification avec Rūḥī Fāḍi̊l Efendi (m. 927/1528), fils du s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām Zenbilli ʿAlī Efendi, demeure hypothétique (Ba…

Rag̲h̲ūsa

(2,921 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C. E.
, forme arabe médiévale du nom de la ville dalmate de Raguse, qui, jusqu’à l’avènement de Napoléon, était un Etat libre; elle a repris aujourd’hui son nom slave de Dubrovnik et fait partie de la Croatie (42° 40´n., 18° 07´ E.). 1. Histoire jusqu’au début du XIXe siècle. Raguse, le Ragusium romain (voir Pauly-Wissova, 2. Reihe, l.A.l, col. 130) est pittoresquement situé sur le côté Sud d’une presqu’île qui s’avance dans l’Adriatique au pied et sur les contreforts du Mont Sergius (15 m.), dut sa naissance au VIIe siècle à des fugitifs romans venus de la ville d’Epidaure détruite par…

Sawd̲j̲i̊

(657 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, Sawd̲j̲ī, nom de trois princes ottomans. Le nom semble tirer son origine du mot turc ancien (notamment oriental) saw «mot, discours, propos» qui existe dès les inscriptions de l’Ork̲h̲on, puis dans les textes uyg̲h̲urs, dans le Ḳutadg̲h̲u bilig [ q.v.] à la fin du Ve/XIe siècle, et jusqu’au VIIIe/XIVe siècle, après quoi il n’est plus attesté en tant que mot isolé (Clauson, An etymological dict. of pre-lhirteenth ceniury turkish, 782-3). Voir aussi le nom du commandant servile du sultan sald̲j̲ūḳ Alp Arslan, Sāwtigin. Sawd̲j̲i̊ serait donc le «fournisseur/transm…

Pādis̲h̲āh

(632 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(P.), appellation de princes musulmans en particulier des empereurs. Le mot persan pād- i s̲h̲āh, c.-à-d. (d’après M. Bittner, dans E. Oberhummer, Die Türken und das Osmanische Reich, Leipzig 1917, 105), «seigneur qui (est) un royal» dans lequel pad se rattache par sa racine au skr. patis «seigneur, époux», fémin. patni, gr. πότνια et δеσπότŋΣ, lat. potens (G. Curtius, Griech. Etymol., 377) était originairement un titre réservé exclusivement au souverain, qui fut ensuite, au cours des temps et à la suite des longs rapports entre les Ottomans et les États…

Sinān Pas̲h̲a, K̲h̲od̲j̲a

(1,885 words)

Author(s): Woodhead, Christine | Babinger, Fr. | Dávid, G.
, nom de deux dignitaires ottomans. 1. Le vizir, savant et prosateur, (845-91/ 1440-86). Sinān al-dīn Yūsuf Pas̲h̲a naquit probablement en 845/1440 à Bursa de Ḵh̲iḍr Beg b. Ḳāḍī Ḏj̲elāl al-dīn (m. 863/1459 [ q.v.]), premier ḳāḍī ottoman d’Istanbul. Par sa mère, fille de Mollā Yegān (m. 878/1473), il descendait aussi d’une autre famille de ʿulemāʾ qui se distingua au cours de la période ottomane des débuts. Après avoir servi comme müderris à Edirne, il fut désigné par Meḥemmed II à un poste d’enseignement dans le ṣaḥn-i t̲h̲emāniye [ q.v.] d’Istanbul, fonction jumelée avec celle de k̲h̲od̲j…

Niẓām-i̊ Ḏj̲edīd

(1,079 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), littéralement «nouveau régime, réorganisation», désigne les nouvelles unités militaires créées par le sultan ottoman Selîm III (1203-22/1789-1807 [ q.v.]). Le traité de Sistova entre l’empire ottoman et ¶ l’Autriche (août 1791) et celui de Jassy entre l’empire et la Russie (janvier 1792) signifiaient que la Turquie devait reconnaître la perte de la Crimée et la domination par la Russie d’une grande partie de la mer Noire, bien que l’Autriche se fût retiré de ses conquêtes en Serbie, en Bosnie et dans les principautés…

Ṣafī al-Dīn Ardabīlī

(962 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Savory, R.M.
, S̲h̲ayk̲h̲ Abū l-Fatḥ Isḥāḳ, fils d’Amīn al-dīn Ḏj̲ibrāʾīl et Dawlatī, né en 650/1252-3, mort le 12 muḥarram 735/12 septembre 1334 à Ardabīl [ q.v.], fondateur éponyme de l’ordre sūfī ṣafawide et par la suite de la dynastie des Ṣafawides qui gouvernèrent la Perse de 907 à 1148/15011736 [voir Ṣafawides]. Des récits hagiographiques traditionnels dépeignent Ṣafī al-dīn comme étant destiné depuis l’enfance à un avenir brillant. Enfant, il passa son temps en pratiques religieuses, fit l’expérience de visions l’entraînant dans des états angéliques, et fut visité par les abdāl et les awtād…

Og̲h̲ul

(301 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, terme commun à toutes les langues turques (voir Radloff, Versuch eines Wörterbuches der türk-Dialecte, St.-Pétersbourg 1888-1911, I/2, col. 1015-16) que l’on rencontre déjà dans le turc de l’Ork̲h̲on et signifiant «rejeton, enfant», mais plutôt «enfant mâle», par opposition à ḳi̊z «fille» [ q.v] (G. Clauson, An etymological dictionary of pre-thirieenth century Turkish, Oxford 1972, 83-4), pl. originel og̲h̲lan, encore ainsi en kās̲h̲g̲h̲arī ( Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, éd. facs. Atalay, IV Dizini, 425-6; C. Brockelmann, Mitteltürkischer Wortschatz, Budapest 1928, 126). A pro…

Merzifūn

(725 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, ou Mārsiwān (orth. turque moderne: Merzifon) ville de l’Anatolie centrale (40° 52’ N. et 35° 35’ E), à une altitude de 750 m. Elle est située sur les pentes méridionales du Tavşan Daǧi, au Nord d’une plaine riche et fertile (le Sulu Ova, où des fruits, des vignes, des noyers, des pavots, etc. sont cultivés), à 69 km au Nord-est de Çorum ¶ [voir Čorum] et à 49 km au Nord-ouest d’Amasya [ q.v.] La ville s’élève, selon la plus grande vraisemblance, sur l’emplacement de l’antique Phazemon (Φαζημών) dans le pays appelé Phazemonitis; son nom vient probablement de φαζημών; Ibn Bībī ( cf. Recueil des t…
▲   Back to top   ▲