Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḳurra b. S̲h̲arīk

(1,278 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Mart̲h̲ad b. Ḥāzim al-ʿAbsī al-G̲h̲aṭafānī, gouverneur d’Egypte de 90 à 96/709-14 pour le compte du calife umayyade al-Walīd b. ʿAbd al-Malik, appartenait au groupe de tribus de l’Arabie du Nord qui s’étaient établies en grand nombre dans le Nord de la Syrie et dans la Ḏj̲azīra et qui, le long de la chaîne du Taurus, étaient aux avant-postes contre les Byzantins. Il venait lui-même de la région de Ḳinnasrīn [ q.v.], au Sud d’Alep, et faisait donc partie de ce cadre d’Arabes de Syrie expérimentés et compétents auxquels les Umayyades confiaient volontiers de haute…

S̲h̲araf al-Dīn ʿAlī Yazdī

(310 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, historien et poète persan d’époque tīmūride, né à Yazd, mort en 858/1454. Il était le favori du souverain timuride S̲h̲āh Ruk̲h̲ [ q.v.] et de son fils Mīrzā Abū l-Faṭh Ibrāhīm Sulṭān, gouverneur du Fārs, et devint en 832/1429 tuteur du jeune captif čingizide Yūnus Ḵh̲ān, à qui il dédia plusieurs poèmes. Il fut ensuite au service du prince tīmūride Mīrzā Sulṭān Muḥammad en ʿIrāḳ ʿAd̲j̲amī (Perse occidentale), et échappa de peu à la mort lorsque ce prince se révolta en 850/1447. Après la mort de S̲h̲āh Ruk̲h̲, il se …

Rawwādides, ou Banū Rawwād

(485 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie mineure de la Perse du Nord-ouest qui prospéra au cours de la période qualifiée par Minorsky d’«intermède iranien», entre le déclin de la domination arabe dans cette région, et l’arrivée de peuples turcs comme les Sald̲j̲ūḳs, essentiellement pendant le IVe/Xe et le Ve/XIe siècles. Bien que les Daylamites [voir Daylam] aient été à l’avant garde de ce sursaut des populations persanes montagnardes du Nord, la part prise par d’autres races, comme les Kurdes, ne fut pas négligeable. Les Rawwàdides (la forme «Rawād» s’imposa plus tard dans …

Ḳisma

(473 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(A.), Ḳismet (T.), terme usité avec le sens de «sort, destinée»; en arabe, il signifie littéralement «partage, distribution, attribution» et, comme terme technique de mathématiques, désigne la division. Il en arriva au sens de «portion, lot» et à l’acception particulière de «part, bonne ou mauvaise, attribuée à chaque homme par le destin». C’est avec cette acception finale, et spécialement par l’intermédiaire du turc, que ḳismet est devenu familier en Occident pour désigner le fatalisme que le peuple attribue à l’Oriental (la première attestation en anglais date de 1849, d’après l ’O…

Mustak̲h̲rid̲j̲

(199 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), participe actif du verbe islak̲h̲rad̲j̲a dans le sens d’«extraire», utilisé dans la terminologie islamique médiévale pour désigner la personne responsable de la collecte des impôts tels que la ṣadaḳa, aumône légale (al-Ṭabarī, I, 2746) ou le k̲h̲arād̲j̲, impôt foncier; ainsi, à l’époque ʿabbāside, c’était un fonctionnaire du dīwān al-k̲h̲arād̲j̲ chargé de cette dernière mission ( ibid., III, 1856, année 257/871, califat d’al-Muʿtamid). Dans l’Espagne musulmane, le mot paraît être à l’origine du terme latin exceptor, désignant le fonctionnaire qui collectait pour …

Yog̲h̲urt

(315 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(t.), du vieux turk yug̲h̲ur-, en ottoman yog̲h̲urmaḳ/yoğurmak «pétrir [une pâte, etc.]», yoghourt ou yaourt, une préparation à base de lait fermenté, produite par les pasteurs des plateaux les plus tempérés au Nord du Moyen Orient et en Asie centrale, ainsi qu’aux Balkans. Il apparaît sous le vocable yog̲h̲urt/yog̲h̲rut chez Maḥmūd al-Kās̲h̲g̲h̲arī ( Dīwān lug̲h̲at al-Turk, tr. Atalay, I, 182, H, 189, III, 164, 170, 190; Brockelmann, Mitteltürkischer Wortschatz, 92. Voir aussi Radloff, Versuch eines Worterbuch der Türk-Dialecte, 111/1, 412-3; Doerfer, Türkische und mongolis…

Ibn Nāẓir al-Djaysh

(222 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Taḳī al-dīn ʿAbd al-Raḥmān, ḳāḍī, fonctionnaire et écrivain de l’époque mamlūke en Égypte. Les dates précises de sa naissance et de sa mort sont inconnues, mais il était, semble-t-il, le fils d’un autre ḳāḍī qui avait été contrôleur de l’armée sous le sultanat d’al-Nāṣir, Nāṣir al-dīn Muḥammad b. Ḳalāwūn, et il fut luimême en service au dīwān al-ins̲h̲āʾ sous les sultans al-Mansūr Ṣalāḥ al-dīn Muḥammad (762-4/13613) et son successeur al-As̲h̲raf Nāṣir al-din S̲h̲aʿbān (764-78/1363-76). Sa correspondance doit avoir été réunie en un mad̲j̲mūʿ, car al-Ḳalḳas̲h̲andī [ q.v.] cite, da…

Turbat-i [s̲h̲ayk̲h̲-i] Ḏj̲ām

(340 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville au Nord-est de l’Iran, située dans l’actuelle province du Ḵh̲urāsān. Elle se trouve sur l’axe routier Mas̲h̲had-Harāt, à 150 km de Mas̲h̲had et à 75 km de la frontière afg̲h̲āne (par 35° 16’ de lat. N. et 60° 36’ de long. E.). Le nom islamique le plus ancien de Turbat-i Ḏj̲ām était Būzad̲j̲ān ou Pūčkān (tous deux dans Mustawfī, Nuzha, 177, trad. 171, cf. aussi 143-4, trad. 151-2, où il l’appelle Ḏj̲ām); c’est là qu’est né le grand mathématicien Abū l-Wafāʾ al-Būzad̲j̲ānī (m. 368/998 [ q.v.]) Les géographes la décrivent comme étant à quatre étapes de Nīs̲h̲āpūr, dans une région agricole fertile, qui dépendait de

Muḥammad b. Maḥmūd b. Sebüktigin

(529 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Aḥmad Ḏj̲alāl al-dawla wa-Ḏj̲amāl al-milla, sultan de G̲h̲azna et du Nord-ouest de l’Inde à deux reprises: 421/1030 et 432/1040-1. Né vers 387/997, Muḥammad épousa des filles du Ḳara Ḵh̲ānide Ḳādi̊r Ḵh̲ān Yūsuf de Ḵh̲otan et Kās̲h̲g̲h̲ar et du dernier prince farīg̲h̲ūnide de Gūzgān [ q.v.], Abū Naṣr Muḥammad; aussi, à la mort de ce dernier, en 401/1010-11, fut-il nommé gouverneur de cette région par son père, Maḥmūd de G̲h̲azna [ q.v.]. V…

K̲h̲alk̲h̲āl

(536 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, qui était au moyen âge une région et une ville, n’est plus de nos jours qu’un district de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān du Nord-ouest de la Perse; situé au Sud d’Ardabīl, il est limité à l’Est par la partie de la chaîne de l’Elburz qui sépare le Gīlān et le Tālis̲h̲, sur le littoral caspien, des hauteurs intérieures de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān; les montagnes y atteignent une hauteur de plus de 3 000 mètres. La majeure partie de la région est arrosée par les affluents gauches du Ḳi̊zi̊l Uzun, qui se jette dans …

Ḏj̲aʿda

(515 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(ʿĀmir), tribu sud-arabique. Au début de l’Islam, les Ḏj̲aʿda possédaient des terres dans l’extrémité méridionale des hautes terres du Yémen, le Sarw Ḥimyar, entre les villes actuelles d’a…

Mog̲h̲olistān

(464 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
«pays des Mongols», nom usité à partir de l’époque des Mongols (XIIIe siècle) pour désigner la steppe, le plateau et la zone montagneuse de l’Asie Intérieure situés au Nord de la Transoxiane ou Mā warāʾ al-Nahr [ q.v.] et du Si̊r Daryā, et comprenant donc, entre autres, la région de Semirečye (en turc: Yeti-su «pays des sept rivières» qui englobait les bassins de l’Ili et du Ču [ q.vv.]; cette partie du Mog̲h̲olistān correspond dans une large mesure à la RSS kazak̲h̲e actuelle. Mais la région s’étendait aussi vers l’Est à travers les chaînes du Tien Chan et de F…

Kābul

(2,106 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
I. — Rivière d’Afghānistān et de la région frontière au Nord-ouest du Pakistan qui prend sa source près du défilé d’Unai (34°21′ N. et 62°20′ E.) et a un cours de 700 km. Ses affluents sont, du Nord, le Pand̲j̲hīr, l’Alingar, le Kunar et le Swat et, du Sud, le Lōgar; le Kābul coule vers l’Est, où, dans la plaine de l’Inde, il se jette dans l’Indus à Atak (Attock). Les

Ṭarsūs

(1,630 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, forme arabe du nom de la ville de Tarse en Cilicie, située sur le fleuve classique ¶ Cydnus, le Nahr Baradān des premiers temps de l’Islam et le Tarsus Čay turc contemporain, dans la riche plaine agricole de la Çukurova moderne. L’ancienne ville est clairement attestée dans l’histoire tout d’abord sous les rois assyriens, puis comme relevant de la sphère d’influence perse, enfin comme site que se disputèrent les Séleucides et les Ptolémées, appelée un temps Antioche sur le Cydnus en l’honneur d’Antioc…

Nicobar

(734 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un groupe de dix-neuf îles de l’océan Indien, au Sud du Golfe du Bengale, entre 6°40′ et 9°20′ N.; la plus grande et la plus méridionale, la Grande Nicobar, est à 190 km au Nord-ouest de la pointe Nord de Sumatra. Elles couvrent 1953 km…

Sād̲j̲ides

(1,300 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, dynastie de chefs militaires qui …

Muḥammad b. Waṣīf

(384 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, secrétaire au service des Ṣaffārides du Sīstān et l’un des premiers poètes dont on sait qu’ils ont composé des vers en néopersan selon les règles de la métrique quantitative arabe, le ʿarūḍ [ q.v.]. L’histoire locale du Sīstān, le Taʾrīk̲h̲-i Sīstān, cite des fragments de quatre poèmes, des ḳaṣīdas, semblet-il, de Muḥammad b. Waṣīf (voir G. Lazard, Les premiers poètes persans (IXe-Xe siècles), Téhéran-Paris 1342 p./1964, I, 18, 54-6, II, 13-15). Le premier fut composé, d’après l’historien anonyme, vers l’époque où Yaʿḳūb b. Layt̲h̲ conquit Harāt, en 253/8…

Naṣr b. Sayyār

(755 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
al-Layt̲h̲ī al-Kinānī, dernier gouverneur du Ḵh̲urāsān sous les Umayyades (m. 131/748). La carrière de Naṣr semble s’être déroulée tout entière au Ḵh̲urāsān et dans l’Est. En 86/705, il fit campagne dans la région du haut Oxus sous Ṣāliḥ, frère du gouverneur du Ḵh̲urāsān. Ḳutayba b. Muslim [ q.v.], et reçut un village en récompense. En ¶ 106/724, il guerroya au Farg̲h̲ānā avec Muslim b. Saʿīd al-Kilābī, et fit office de gouverneur de Balk̲h̲ pendant quelques années. En conséquence de quoi, à la mort du gouverneur des provinces de l’Est, Asad b. ʿAbd Allāh al-Ḳasrī [ q.v], on conseilla au …

al-Sahmī

(193 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Ḥamza b. Yūsuf al-ḳuras̲h̲ī al-Dj̲urd̲j̲ānī, Abū l-Ḳāsim (né vers le milieu du IVe/Xe siècle, m. 427/1038 à Nīs̲h̲āpūr), traditionniste et jurisconsulte. Il était natif de Gurgān [ q.v.], sur les côtes de la Caspienne, où il fut k̲h̲aṭīb et prédicateur. Son principal ouvrage, et apparemment le seul qui ait été conservé, est le Taʾrīk̲h̲ Ḏj̲urd̲j̲ān. ou Kitāb Maʿrifat ʿulamāʾ ahl Ḏj̲urd̲j̲ān. essentiellement ouvrage de rid̲j̲āl [ q.v] consacré aux savants et muḥaddit̲h̲ūn de sa province natale. L’éd. de Ḥaydarābād 1369/1950 (4-18) est précédée d’une brève introduct…

Sūrs

(383 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou dynastie Sūrī, lignée de sultans de Dihlī (947-62/1540-55) fondée par le chef militaire afg̲h̲ān S̲h̲īr S̲h̲āh Sūr b. Miyān Ḥasan [ q.v.], qui avait été au service des précédents sultan lōdīs [ q.v.]. Cette brève période de souveraineté des dynasties indiennes couvre l’intervalle entre le premier et le second règne du Mug̲h̲al Humāyūn [ q.v.] (937-47/1530-40), et la consolidation définitive de l’autorité mug̲h̲ale (962/1555). Depuis une base du Bihār, S̲h̲īr S̲h̲āh se rendit maître dans les années 1530 de l’Inde septentrionale, y compris le Bengale, repous…
▲   Back to top   ▲