Search

Your search for 'dc_creator:( "Minorsky, V." ) OR dc_contributor:( "Minorsky, V." )' returned 290 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Sulaymāniyya

(1,789 words)

Author(s): Minorsky, V. | Réd.
, ville et district du Kurdistan méridional, sous souveraineté nominale ottomane depuis la reconquête du ʿIrāḳ sur les Ṣafawides par les Ottomans au XIe/XVIIe siècle, et incorporés au royaume puis à la république d’Irak après la Première Guerre mondiale. La ville est située à la ! lat. 35° 32′ E. et à la long. 45° 27′ N., à une altitude de 838 m, à 90 km à l’Est de Kirkūk [ q.v.], à laquelle elle est reliée par une route. La région historique de Sulaymāniyya se trouve entre ce qui est actuellement la frontière irakopersane, le Diyāla [ q.v.] et ses affluents supérieurs, le Tand̲j̲aru et le S…

Alind̲j̲aḳ

(95 words)

Author(s): Minorsky, V.
ou Ālind̲j̲a (en arménien Erndjak, district de la province de Siunikʿ), qui se trouve dans le territoire de Nak̲h̲ičewān. République socialiste soviétique d’Azerbayd̲j̲ān, n’est plus que des ruines. La rivière Alind̲j̲a se jette dans l’Araxe près de Ḏj̲ulfa le Vieux. L’ancienne forteresse d’Alind̲j̲aḳ se trouve à environ 20 km. en amont du confluent sur la rive droite de la rivière, au sommet d’un mont extrêmement escarpé (près du village de Ḵh̲ānaḳā). La forteresse joua un rôle considérable à l’époque tīmūride et à l’époque turkmane. (V. Minorsky) Bibliography Minorsky, Caucasica,…

Abhar

(112 words)

Author(s): Minorsky, V.
(dans les Ḥudūd al-ʿālam: Awhar), petite ville qui doit son importance à sa situation à mi-chemin entre Ḳazwīn (86 km.) et Zand̲j̲ān (88 km.), et parce qu’elle est le point de départ d’un embranchement vers le Sud qui mène à Dīnawar. Elle fut conquise en 24/645 par Barāʾ b. ʿĀzib [ q.v.], gouverneur de Rayy. Elle forma le fief d’un prince musāfiride [ q.v.] entre 386/996 et 409/1029. La forteresse de Sar-d̲j̲ahān ( Rāḥat al-şudūr: Sar-čāhān), située à environ 25 km. au N.O. d’Abhar, près d’un col menant à Tārom [ q.v.], joua un rôle important sous les Sald̲j̲ūḳides. (V. Minorsky) Bibliography Le…

Abarḳūh

(205 words)

Author(s): Minorsky, V.
, petite ville dépendant de Yazd et située sur la route de S̲h̲īrāz à Yazd (à 39 farsak̲h̲ de la première et à 28 de la seconde). Elle est aussi reliée à Ābādeh [ q. v.] par une route. Elle se trouve dans une plaine, et selon Mustawfī, Nuzhat al-ḳulūb, 121, son nom («sur une montagne») réfère à son site d’origine. En 443/1051 Tug̲h̲rilbeg fit don de Yazd et d’Abarḳūh au Kākūyide Farāmarz (Ibn al-At̲h̲īr, IX, 384) à titre de compensation pour la perte d’Iṣfahān. Ses successeurs continuèrent à gouverner ces villes comme atābeks. Au VIIIe/XIVe siècle, Abarḳūh est fréquemment mentionnée dans …

S̲h̲ūlistān

(1,251 words)

Author(s): Minorsky, V.
, litt. «pays des S̲h̲ūl [voir Shul. 2.], district, naguère bulūk, dans la province persane méridionale du Fārs. Il faut distinguer trois époques dans l’histoire du ¶ district: celle d’avant l’arrivée des S̲h̲ūl, celle de leur domination (à partir du VIIe/XIIIe siècle) et celle de son occupation par les Lurs Mamassanī vers le commencement du XIIe/XVIIIe siècle. A l’époque des Sāsānides le district était compris dans la kūra de S̲h̲āpūr-k̲h̲ūra. La fondation de son chef-lieu Nawbandagan (Nawband̲j̲ān) est attribuée à S̲h̲āpūr L Cette importante ville située sur …

Mākū

(3,322 words)

Author(s): Minorsky, V.
, ancien k̲h̲ānat dans la province persane d’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et nom, aujourd’hui, d’une ville et d’unités administratives qui l’entourent (voir infra). Mākū occupe l’extrémité Nord-ouest de l’Iran et forme un coin entre la Turquie (l’ancien sand̲j̲aḳ de Bāyazīd, auj. vilayet d’Ağri) et la Transcaucasie soviétique. A l’Ouest, la frontière avec la Turquie suit les hauteurs qui continuent la ligne du Zagros dans la ¶ direction de l’Ararat. La frontière coupe ensuite une plaine s’étendant au Sud de cette montagne (vallée du Ṣari̊-ṣu) et monte sur l’ensellemen…

Yag̲h̲mā Ḏj̲andaḳī

(695 words)

Author(s): Minorsky, V.
, tak̲h̲allus ou pseudonyme du poète persan Mīrzā Abū l-Ḥasan Raḥīm (vers 1196-1276/vers 1782-1859), souvent appelé’par ses camarades poètes, Ḳaḥba-zan, «pute», expression qui parsemait abondamment ses poèmes obscènes. Il naquit à Ḵh̲ūr dans l’oasis de Ḏj̲andaḳ, dans le désert central du Das̲h̲t-i Kawīr, à peu près à michemin entre Yazd et Simnān. Il commença sa vie active comme gardien de chameaux mais, à l’âge de sept ans, ses dons naturels attirèrent l’attention du propriétaire de l’oasis, Ismāʿīl Ḵh̲ān ʿArab-i ʿĀmirī, dont plus tard il devint secrétaire ( muns̲h̲ī-bās̲h̲ī). So…

Ak̲h̲lāṭ

(1,041 words)

Author(s): Minorsky, V. | Taeschner, F.
ou Ḵh̲ilāṭ ville et citadelle à l’angle N.-O. du lac de Wān. I. — Période pré-mongole; II. — périodes mongole et ottomane. ¶ I. En arménien, la ville est appelée Ḵh̲latʿ: ce mot est peut-être à mettre en rapport avec les anciens habitants du pays, les Ḵh̲aldes Urartiens. Elle est située à mi-chemin entre Sipan Dag̲h̲ et Nimrūd Dag̲h̲, sur la voie qui conduisait en Arménie orientale les envahisseurs de Mésopotamie. Al-Balād̲h̲urī. 200, la rattache à l’Arménie III qui, selon l’opinion arabe, englobait Ḳālīḳalā (Erzerum),…

Ṭārum

(1,486 words)

Author(s): Minorsky, V. | Bosworth, C. E.
, Ṭārom, nom de deux lieux en Perse. l/ Le plus connu est le district médiéval musulman le long du cours moyen de la rivière Ḳizil Üzen ou Safīd Rūd [ q.vv.] au nord-ouest de la Perse, dans l’ancienne région du Daylām [ q.v.], nettement au sudest du Lac Urmiya ([ q.v.] ne pas confondre avec la province arménienne du Taron qui se trouve au nord-ouest de ce lac). Le district de Ḵh̲alk̲h̲āl [ q.v.] lui était contigu à l’est. À l’heure actuelle, deux petits villages portent le nom Ṭārum, l’un des deux étantsur la rive droite du Ḳizil Üzen, entre Wanisarā et Kallad̲j̲. Selon Ḥamd Allāh Mustawfī ( Nuzhat al-…

Abk̲h̲āz

(1,630 words)

Author(s): Barthold, W. | Minorsky, V.
I. Pratiquement, le terme Abk̲h̲āz ou Afk̲h̲āz, dans les plus anciennes sources musulmanes, englobe la Géorgie et les Géorgiens (exactement Ḏj̲urzān, [ q.v.]). La ŕaison (cf. infra, § 2) en est qu’au temps des premiers ʿAbbāsides, une dynastie issue d’Abk̲h̲āz gouverna la Géorgie. Masʿūdī, Murūd̲j̲, II, 65, 74. distingue la dynastie abk̲h̲āzienne et les gouverneurs géorgiens du Kur supérieur. Ce n’est que dans la tradition représentée par Ibn Rusta, 139: lire Ȧwg̲h̲az, (voir Marquart, ¶ Streifziige, 164-76 et Ḥudūd al-ʿālam, 456), que l’on se réfère peut -être à un peuple appelé …

Abaskūn

(194 words)

Author(s): Minorsky, V.
(ou Ābaskūn), port à l’angle Sud-Est de la Caspienne. Il est désigné comme une dépendance de Ḏj̲urd̲j̲ān/Gurgān (Yāḳūt, I, 55: à trois jours de Diurdiān: I, 91: à 24 farsak̲h̲). Il peut être localisé près de l’estuaire de la rivière Gurgān (à Ḵh̲od̲j̲a-Nefes?). Iṣṭak̲h̲rī, 214 (Ibn Ḥawḳal, 273) appelle Abaskūn le plus grand port (de la Caspienne). La Caspienne elle-même a été appelée quelquefois Baḥr Abaskūn. Abaskūn correspond peut-être à la Σωκκνάα de Ptolémée, en Hyrcanie (Gurgān). Abaskūn fit l’objet de plusieurs raids de pirates Rūs (une fois entre 250-70/864-84, et…

Ṣaḥna

(273 words)

Author(s): Minorsky, V.
, petite ville dans les monts Zagros en Perse occidentale, sur la grand route de Kangàwar à Bīsutūn, à 61 km de Kirmāns̲h̲āh [ q.v.]. Le district de Ṣaḥna englobe environ 28 villages habités par des Turcs sédentarisés appartenant à la tribu des Ḵh̲odābandelū (de Hamadān). On y trouve quelques Ahl-i ḥaḳḳ [ q.v.] qui sont en relations avec leurs supérieurs spirituels de Dīnawar [ q.v.], district frontalier du Nord. Ṣaḥna ne doit pas être confondue avec Sinna [ q.v.] ou Sinandad̲h̲, capitale de la province persane du Kurdistān, ancienne résidence des wālīs d’Ardalān [ q.v.]. Tout près de Ṣaḥ…

Sunḳur

(496 words)

Author(s): Minorsky, V.
ou Sonḳor, nom d’un district et d’une petite ville actuelle de Perse occidentale (lat. 34° 45′ N., long. 47° 39′ E.). Elle se trouve dans les monts du Zagros, entre la moderne Kangāwar [voir Kinkiwar] et Sanandad̲j̲ [ q.v.], ou Sinna dans la province actuelle du Kirmāns̲h̲āh. ¶ Aux époques médiévales, elle se trouvait sur la route entre Dīnawar [ q.v.] et l’Ād̲h̲arbāyd̲j̲ān. et doit correspondre approximativement à la première marḥala sur le parcours Dīnawar — Sīsar dont le nom se lit al-Ḏj̲ārbā (al-Muḳaḍdasī, 382), Ḵh̲abārd̲j̲ān (Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih. 119; Ḳudāma…

Ṭūrān

(412 words)

Author(s): Minorsky, V.
(ou Ṭuwārān?), ancien nom d’une région au Balūčistān. Selon al-Ṭabarī, I, 820, les rois de Ṭūrān et de Makurān (Mukrān) s’étaient soumis au sāsānide Ardas̲h̲īr (224-41). L’inscription de Paikuli mentionne seulement le Makurān-s̲h̲āh. Herzfeld, Paikuli, 38, pense que les deux princes relevaient d’abord des Saka et leur soumission à Ardas̲h̲īr était le résultat de la conquête du Sakastān (= Sistān) par ce monarque. Al-Balād̲h̲hurī ne mentionne pas le Tūrān. d’après une de ses sources, Ḥad̲j̲d̲j̲ād̲j̲ [ q.v.] nomma Saʿīd b. Aslam au Mukrān et à «[toute] cette frontière-là»…

Sarpul-i Ḏh̲uhāb

(550 words)

Author(s): Minorsky, V.
(«la tête de pont de Ḏh̲uhāb»), endroit aux approches du Zagros sur la grande route Bag̲h̲dād-Kirmāns̲h̲āh, tirant son nom du pont en pierre à deux arches sur la rivière Alwand, affluent gauche du Diyāla. Sarpul ne se composait au début du XXe siècle que d’un fortin ( ḳūrk̲h̲āna «arsenal») servant de résidence au gouverneur de Ḏh̲uhāb (poste habituellement occupé par le chef de la tribu Gūrān), d’un caravansérail, d’un jardin de cyprès et d’une quarantaine de huttes. La vieille ville de Ḏh̲uhāb, qui se trouve à 4 heures de distance vers le N…

Sāwa

(1,678 words)

Author(s): Minorsky, V. | Bosworth, C.E. | Schaeder, H.H.
(forme ancienne Sāwad̲j̲, cf. la nisba al-Sāwad̲j̲ī, existant à côté de Sāwī), ville de la Perse septentrionale, à quelque 125 km au Sud-ouest de Téhéran (lat. 35° 00’ N., long. 50° 22’ E., altitude 960 m). Elle se trouvait naguère sur la route Ḳazwīn-Ḳumm utilisée au moyen âge, mais actuellement remplacée par le réseau moderne de routes pavées centré sur Téhéran, et sur la principale route de caravanes et de pèlerinage allant de la Perse du Sud-ouest et du bas ʿIrāḳ à Rayy et au Ḵh̲urāsān, Cette dernière également ¶ a été remplacée par la grand route moderne du Ḵh̲ūristān à Arāk, Ḳ…

Lāhīd̲j̲ān

(2,426 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Minorsky, V.
— I. — Ville de la province caspienne du Gīlān [ q.v.], dans le Nord-ouest de la Perse (37° 12´ 30˝ N., 50° 0´ 20˝ E.); elle est située dans la plaine qui s’étend à l’Est du cours inférieur du Safīd-rūd et au Nord du mont Dulfek, sur le petit fleuve du nom de Čom-k̲h̲ala ou Purdesar, mais à une vingtaine de km de la côte de la Caspienne. Lāhīd̲j̲ān ne paraît pas avoir été connue sous ce nom par les premiers géographes arabes, bien que la légende en attribuât la fondation à Lāhīd̲j̲ b. Sām b. Nūḥ. Elle figure toutefois dans le texte persan des Ḥudūd al-ʿālam (372/982) sous la forme Lāhīd̲j̲ān désignan…

Niẓām S̲h̲āhī

(306 words)

Author(s): Minorsky, V.
(c’est-à-dire Ilčī-yi Niẓām-s̲h̲āhī «ambassadeur de Niẓām S̲h̲āh» du Dekkan), historien ¶ persan, de son vrai nom Ḵh̲wūrs̲h̲āh b. Ḳubād al-Ḥusaynī. Né dans le ʿIrāḳ persan, il prit du service auprès du sultan Burhān [voir Nihẓām-S̲h̲āhides]. Ce dernier s’étant converti au shīʿisme accrédita Ḵh̲wūrs̲h̲āh comme ambassadeur auprès de Ṭahmāsp S̲h̲āh Ṣafawī. Arrivé à Rayy en rad̲j̲ab 952/septembre 1545, il accompagna le s̲h̲āh en Géorgie et au S̲h̲īrwān pendant la campagne de 953/1546 contre Alḳās-Mīrzā. Ensuite, il séjourna en Perse jusqu’en 971/1563, peut-ê…

Daylam

(5,332 words)

Author(s): Minorsky, V.
, du point de vue géographique, les hautes terres du Gīlān [ q.v.]. Au Sud, les basses terres du Gīlān proprement dit sont limitées par la chaîne de l’Alburz; cette dernière forme un croissant dont l’extrémité orientale arrive à proximité de la Caspienne (entre Lāhīd̲j̲ān et Čālūs). Au centre du croissant, s’ouvre une brèche par laquelle passe le Safīd-rūd qui, formé sur le plateau central iranien, coule vers la mer Caspienne. Avant de pénétrer dans ¶ la gorge, à Mand̲j̲īl, le fleuve, orienté là de l’Ouest vers l’Est, reçoit un affluent considérable, le S̲h̲āhrūd, qui,…

Ṭūs

(4,990 words)

Author(s): Minorsky, V. | Bosworth, C. E.
(forme originelle iranienne Tōs, en transcription arabe Tūs, également ainsi dans la géographie arménienne de la fin du VIIIe s., voir Markwart-Messina, A catalogue of the provincial capitals of Eranshahr, Rome 1931, 11, 47), canton du Ḵh̲urāsān qui joua un rôle majeur de l’histoire de la Perse. 1. Histoire. A l’époque historique, Ṭūs était le nom d’un canton doté de plusieurs villes: celle de Nawḳān prospéra jusque vers la fin du IIIe/IXe s. La forme Nawḳān < Nōḳan est confirmée par le nom actuel du quartier de Mas̲h̲had Nawg̲h̲ān [où la diphtongue aw correspond à l’ancien wāw-i mad̲j̲hūl,…
▲   Back to top   ▲