Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 119 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ramaḍān Og̲h̲ullari̊

(709 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, famille de petits princes anatoliens. L’histoire la plus ancienne des Ramaḍān-Og̲h̲ullari̊ est, comme celle de la plupart des petits begs ( mülūk-i tewāʾif) environnée d’obscurité. D’après la tradition, cette famille de Türkmènes vint à l’époque d’Ertog̲h̲rul de l’Asie Centrale en Anatolie et elle s’y fixa dans la région d’Adana où elle fonda son pouvoir. Son domaine comprenait les districts d’Adana, Sīs, Ayās, une partie du domaine des ¶ Türkmènes de Warsaḳ, Tarsūs, etc. On place dans les années 780-819/1379-1416 le règne du plus ancien prince connu de cette d…

Naṣūḥ Pas̲h̲a

(872 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(m. 1023/1614), grand-vizir ottoman d’origine chrétienne, né d’après les uns à Gümüld̲j̲ine [ q.v. au Suppl.] (aujourd’hui Komotim, en Thrace, Grèce), d’après les autres à Drama. Selon certaines sources (p. ex. Baudier et Grimestone, dans Knolles), il était le fils d’un prêtre grec; d’après d’autres (Naʿīmā, Taʾrīk̲h̲, 283) il était arnaʾud d̲j̲insi̊, c’est-à-dire d’origine albanaise. Il vint assez tôt à Istanbul, passa deux ans dans le Vieux Serāy comme teberdār (hallebardier) et le quitta comme čaws̲h̲. Grâce à la faveur de son ami intime, Meḥmed Ag̲h̲a, il parvint r…

Piyāle Pas̲h̲a

(916 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, grand-amiral ottoman, originaire, d’après St. Gerlach ( Tage-Buch Francfort-surle-Main 1674, 448), de Tolna (Hongrie); il aurait été le fils d’un cordonnier d’origine vraisemblablement croate. Presque tous les récits contemporains confirment cette origine (cf. la troisième série des Relazioni degli ambasciatori Veneti al Senato, publ. par E. Albèri, Florence 1844-5 et en particulier III/2, 243, 357, III/3, 294, 418). Conformément aux habitudes de l’époque, on fit après coup, de son père, un Musulman en lui donnant le nom de ʿAbd al-Raḥmān (cf. F. Babinger, dans Litteraturdenkm…

Newʿī

(580 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, YaḥYā b. Pīr ʿAlī b. Naṣūḥ, théologien et poète ottoman qui écrivait sous le pseudonyme ( mak̲h̲laṣ) de Newʿī, naquit à Malghara [voir Malḳara] (Roumélie) en 940/1533. Il était le fils du s̲h̲ayk̲h̲ Pīr ʿAlī. Jusqu’à l’âge de 10 ans il reçut l’enseignement que lui donna son père, un homme très lettré, puis il fut l’élève de Ḳaramānī-zāde Meḥmed Efendi, avec le poète Bāḳi [ q.v.] et Saʿd al-dīn, le célèbre historien [ q.v.]. Une étroite amitié le lia au premier de ces deux hommes. Il entra dans le corps des ʿulemāʾ, fut nommé en 973/1565 müderris à Gallipoli, puis investi de différentes fo…

Nīksār

(605 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, classique Néo-Caesarea, en Bythinie, ville située sur la bordure méridionale de la chaîne Pontique d’Asie Mineure (en turc moderne Kuzey Anadolu Dağlan), sur la rive droite du Kelkit. Elle est à une altitude de 350 m, à 40°35′ de lat. N., et 36°59′ de long. E. Le noyau de la ville est pittoresquement situé au pied d’une colline couronnée par les ruines d’un château fort du Moyen-Âge qui fut édifié avec les débris de nombreuses constructions de l’Antiquité, Il y avait là dans l’Antiquité la plus reculée Cabira et, après sa destruction, Dios…

Aḥmad Rasmī

(480 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, homme d’état et historien ottoman. Aḥmed b. Ibrāhīm, connu sous le nom de Resmī, était originaire de Rethymno (en turc Resmo; d’où son appellatif?) en Crète, et était d’ascendance grecque (cf. Hammer-Purgstall, VIII, 202). Né en 1112/1700, il vint, en 1146/1733, à Istanbul, où il reçut son éducation, se maria avec une fille du Reʾīs Efendi Taʾuḳd̲j̲i Muṣṭafā et entra au service de la Porte. Il remplit plusieurs charges dans différentes villes (cf. Sid̲j̲ill-i ʿ Ot̲h̲mānī, II, 380 sq.). En şafar 1171/oct. 1757, il alla à Vienne comme délégué ottoman et, à son retour, rédigea ¶ un rapport …

ʿAbdī Pas̲h̲a

(273 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, historien ottoman. ʿAbd al-Raḥmān ʿAbdī Pas̲h̲a était originaire d’Anadolu Hiṣâri sur le Bosphore; il fut élevé au Sérāy, et parvint finalement au poste de secrétaire particulier ( sirr kʿâtibi). En muḥarram 1080/juin 1669, il fut appelé à l’office de nis̲h̲ānd̲j̲i avec le rang de vizir, et plus tard fut nommé ḳâʾim-maḳâm de la capitale (1089/1678). En avril 1679, il devint gouverneur de Bosnie, et de nouveau nis̲h̲ānd̲j̲i l’année suivante; en mars 1681, il est «vizir de la coupole» et en août 1684 gouverneur de Baṣra (cf. Hammer-Purgstall, VI, 379). Destitué…

Nis̲h̲ānd̲j̲i̊

(396 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, secrétaire d’État chargé de la ṭug̲h̲ra [ q.v.] du sultan ottoman chancelier. Déjà les Sald̲j̲ūḳides et les Mamlūks avaient des fonctionnaires spéciaux pour l’apposition de ce qu’on appelait la ṭug̲h̲ra, c’est-à-dire du seing du sultan. Comme l’organisation de leur chancellerie passa aux Ottomans presque dans tous ses détails, il en résulte qu’ils conservèrent également cet emploi. On en nommait ¶ le détenteur nis̲h̲ānd̲j̲i̊; il avait un rang égal à celui des dejterdārs [ q.v.], il avait même le pas sur eux, car des dejterdārs furent bien nommés aux fonctions de nis̲h̲ānd̲j̲i̊, mais…

Awlonya

(556 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, alb. Vlora, Valona, ville de l’Albanie méridionale [voir Arnawutluḳ]. Awlonya, appelée habituellement Valona, est aujourd’hui une ville d’environ 10 000 habitants. Elle se trouve sur la baie du même nom, et à environ 4 km. du port. Elle a joué un rôle important dans l’antiquité, sous le nom d’Aulon (de là Avlona). Sur son histoire au moyen âge, voir Konst. Jireček, Valona im Mittelalter, dans Ludwig v. Thallóczy, Illyrisch-albanische Forschungen, I, Munich et Leipzig 1916, 168-87. En juin 1417, les armées ottomanes pénétrèrent sur le territoire de Valona et occu…

Meḥmed Pas̲h̲a Rāmī

(715 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, grand-vizir et poète ottoman né en 1065 ou 66/1655-6 à Istanbul, dans le faubourg d’Eyyūb. Fils d’un nommé Ḥasan Ag̲h̲a, il entra comme stagiaire ( s̲h̲āgird) à la chancellerie du Reʾīs Efendi et, grâce à ses relations avec le poète Yūsuf Nābī [ q.v.], il fut nommé maṣraf kātibi (secrétaire aux dépenses du palais). En 1095/1684, grâce à l’influence de son protecteur, Muṣṭafā Pas̲h̲a, qui venait d’être nommé ḳapudān pas̲h̲a [ q.v.], il fut promu dīwān efendi, c’est-à-dire chancelier de l’Amirauté. Il participa aux voyages et aux campagnes (contre Chios) de son chef, fit…

Ḳasṭallānī

(282 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(Kesteli, Kestelli), Muṣliḥ al-dīn Muṣṭafā, théologien et juriste ḥanafite ottoman (m. 901/1495-6). Il naquit dans un village proche de Bursa, Kestel (latin Castellum), où il construisit une mosquée au cours de sa carrière, et c’est de ce village que vient sa nisba de Kestel(l)ī, ou, plus pompeusement, Ḳasṭallānī. Il fit ses études à Bursa sous la direction du célèbre savant Ḵh̲iḍr Beg [ q.v.], müdarris à la madrasa du sultan; après avoir achevé sa formation juridique et théologique, il devint lui-même professeur à Mudurnu, à la madrasa Urud̲j̲ Pas̲h̲a de Dimetoka (Demotica) puis…

Rusčuk

(1,940 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, an administrative district and a port on the Danube in Bulgaria (often wrongly called and written as Rus̲h̲čuk), officially in Bulgarian Ruse (Pyce). It is situated at the confluence of the Rusenski Lom (Tk. Ḳara Lom) and the Danube, which then reaches a width of 1,300 m/4,264 feet. It faces the Rumanian port of Giurgiu (Tk. Yer Köki) and spreads out along terraces of loess, above the level of flooding. It is the main port on the Danube and the fourth largest town of Bulgaria, being a rail and…

Rūḥī

(336 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
(d. after 917/1511), Ottoman historian. There is little definite information about this historian apart from his mak̲h̲laṣ Rūḥī. From ʿĀlī’s [ q.v.] reference to him in the Künhü ’l-ak̲h̲bār as Edrenewī Mewlānā Rūḥī, it is probable that he was a member of the ʿulamāʾ and had a family or professional association with Edirne (J. Schmidt, Muṣṭafā ʿĀlī’s Künhü ’l-aḫbār and its preface according to the Leiden manuscript, Istanbul 1987, 58). Any identification with Rūḥī Fāḍi̊l Efendi (d. 927/1528), son of the s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām Zenbilli ʿAlī Efendi, remains hypothetical (Babinger, GOW, 4…

Aḳ Ḥiṣār

(568 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(T. "white castle"), name of several towns. 1. The best known is Aḳ Ḥiṣār in Western Anatolia, formerly in the wilāyet of Aydi̊n, since 1921 in that of Manisa, situated in a plain near the left bank of the river Gördük (a sub-tributary of the Gediz), 115 m. above sea level. Known as Thyatira (see Pauly-Wissowa, s.v.) in antiquity and Byzantine times, it owes its Turkish name to the fortress on a neighbouring hill. Annexed by the Ottomans in 784/1382, it was lost again during the disorders which followed Tīmūr’s invasion, and recaptured from the rebel Ḏj̲unavd [ q.v.] by Ḵh̲alīl Yak̲h̲s̲h̲ī B…

Kenʿān Pas̲h̲a

(718 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Göyünç, Nejat
, also nicknamed Ṣari̊ (“pale-faced”) and Ṭopal (“Lame”), High Admiral ( Ḳapudān Pas̲h̲a , [ q.v.]) under the Ottoman Sultan Meḥemmed IV, d. 1069/1659. He originated from the northeastern shores of the Black Sea (Russian or Circassian?) and came as a slave into the service of Baḳi̊rd̲j̲i Aḥmad Pas̲h̲a, Ottoman governor of Egypt. On the latter’s execution he was taken by Sulṭān Murād IV into the Palace and educated there. He was promoted to be Ag̲h̲a of the stirrup-holders ( Rikāb-dār ag̲h̲asi̊ ) (Chronicle of Wed̲j̲īhī, f. 91b of the Vienna MS.), became …

Pečewī

(665 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, Ibrāhīm (982- ca. 1060/1574-ca. 1649-50), Ottoman historian. Pečewī was born in 982/1574 in Pécs in southwestern Hungary, whence his epithet Pečewī (or, alternatively, Pečuylu, from the Croatian ). His family had a long tradition of Ottoman military service. Both his great-grandfather Ḳara Dāwūd and his grandfather D̲j̲aʿfer Beg served as alay begi in Bosnia; his father (name unknown) took part in campaigns in Bosnia, and in ʿlrāḳ during the 1530s (Pečewī, Taʾrīk̲h̲ , i, 87, 102-6, 436-7, ii, 433). Pečewī’s mother was a member of the Ṣoḳollu [ q.v.] family. At the age of 14, after…

Kenʿān Pas̲h̲a

(706 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Göyünç, Nejat
surnommé Ṣari̊ («visage pâle») et Topai («boiteux»), grand-amiral ( ḳapudān pas̲h̲a [ q.v.]) sous le règne du sultan ottoman Meḥemmed IV. Originaire de la côte du Nord-est de ¶ la mer Noire (et par conséquent russe ou circassien), il fut placé comme esclave au service de Baḳi̊rd̲j̲ī Aḥmad Pas̲h̲a, gouverneur ottoman d’Égypte. Après l’exécution de ce dernier, il fut recueilli par le sultan Murād IV et instruit au Palais. Il fut ensuite promu ag̲h̲a des hommes chargés de tenir les étriers ( rikāb-dār ag̲h̲asi̊; Wed̲j̲īhī, 91 b du ms. de Vienne), devint un favori du sultan Ibrāhī…

Rūḥī

(335 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, historien ottoman, m. après 917/1511. On a peu d’informations précises sur cet historien, à part son mak̲h̲laṣ de Rūḥī. A en juger parle nom d’Edrenewī Mewlānā Rūḥī que lui attribue ʿAlī [ q.v.] dans le Künhü l-ak̲h̲bār, il est probable qu’il faisait partie des ʿulamāʾ et avait un lien familial ou professionnel avec Edirne (J. Schmidt, Muṣṭafā ʿĀlī’s Künhü l-aḫbār and ils préface according to the Leiden manuscript, Istanbul 1987, 58). Une quelconque identification avec Rūḥī Fāḍi̊l Efendi (m. 927/1528), fils du s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām Zenbilli ʿAlī Efendi, demeure hypothétique (Ba…

Riḍā

(230 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Schmidt, J.
, an Ottoman biographer of poets. Meḥmed Riḍā b. Meḥmed, called Zehir Mār-zāde, was born into a family living in Edirne. Of his life we know only that he was for a time, respectively, müderris with a salary of 40 aḳčes , nāʾib and müfti —he held this latter function at Uzun Köprü near Edirne—and that he died in his native town in 1082/1671-2. Besides a collection of poems ( Dīwān ) and a work with the title Ḳawāʿid-i fārisiyye (no manuscript of these works has yet been found), Riḍā wrote a Tad̲h̲kirat al-s̲h̲uʿarāʾ , a biographical collection in which he dealt in al…

Rusčuk

(1,917 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, préfecture et port surle Danube en ¶ Bulgarie (appelé et écrit souvent par erreur Ruščuk), officiellement en bulgare Ruse Pyce; Roussé) est situé au confluent du Rusenski Lom (en türk Ḳara Lom) avec le Danube, qui atteint alors une largeur de 1300 m, en face du port roumain de Giurgiu (en türk Yer Köki̊); la ville s’étage sur des terrasses de loess, hors d’atteinte des crues. Premier port danubien et quatrième ville de Bulgarie, c’est un nœud ferroviaire et routier (pont de l’Amitié, construit en 1954), ainsi qu’un centre industriel et culturel de 200 000 habitants. Après le déclin de la …

Aḳ Ḥiṣār

(536 words)

Author(s): Süssheim, K. | Babinger, Fr.
(turc: «château blanc»), nom de plusieurs villes. I. La plus connue est Aḳ Ḥiṣār, en Anatolie occidentale; dépendant autrefois du wilāyet ¶ d’Aydiʾn et, depuis 1921, de celui de Manisa, elle est située dans une plaine, à proximité de la rive gauche du Gördük (un sous-affluent du Gediz), à une altitude de 115 m. Connue dans l’antiquité et à l’époque byzantine sous le nom de Thyatira (voir Pauly-Wissowa, s.v.), elle doit son nom turc à la forteresse bâtie sur une colline voisine. Annexée par les Ottomans en 784/1382, elle fut reperdue durant les désordres qui suiv…

Pečewi

(702 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, Ibrāhīm (982-vers 1060/15 74-vers 1649-50), historien ottoman né à Pécs [ q.v.] en Hongrie du Sud-ouest, d’où son nom de Pečewī (ou alternativement de Pečuylu), du croate Sa famille avait une longue tradition de service militaire chez les Ottomans. Son arrière-grand-père Ḳara Dāwūd ainsi que son grand-père Ḏj̲aʿfar Beg servaient comme alay begi en Bosnie; son père (dont le nom est inconnu) prit part à des campagnes en Bosnie et en ʿIrāḳ dans les années 1530 (Pečewī, Taʾrīk̲h̲, I, 87, 102-6, 436-7; II, 433). La mère de Pečewī faisait partie de la famille Ṣoḳollu [ q. v.]. A quatorze ans, a…

Riḍā

(206 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Schmidt, J.
, Meḥmed Riḍā b. Meḥmed, appelé Zehir Mār-zāde, biographe de poètes d’époque ottomane, naquit dans une famille d’Edirne. De sa vie, nous savons seulement qu’il fut un temps müderris au traitement de 40 aḳčes, nāʾib et müftī — il occupa cette dernière fonction à Uzun Köprü, près d’Edirne — et qu’il mourut dans sa ville natale en 1082/1671-2. Outre un recueil de poèmes ( Dīwān) et un ouvrage intitulé Ḳawāʿid-i fārisiyye (aucun ms. de ces œuvres n’a encore été découvert), Riḍā écrivit une Tad̲h̲kirat al-s̲h̲uʿarāʾ, recueil biographique dans lequel il traite par ordre alphabétique …

Rag̲h̲ūsa

(2,921 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C. E.
, forme arabe médiévale du nom de la ville dalmate de Raguse, qui, jusqu’à l’avènement de Napoléon, était un Etat libre; elle a repris aujourd’hui son nom slave de Dubrovnik et fait partie de la Croatie (42° 40´n., 18° 07´ E.). 1. Histoire jusqu’au début du XIXe siècle. Raguse, le Ragusium romain (voir Pauly-Wissova, 2. Reihe, l.A.l, col. 130) est pittoresquement situé sur le côté Sud d’une presqu’île qui s’avance dans l’Adriatique au pied et sur les contreforts du Mont Sergius (15 m.), dut sa naissance au VIIe siècle à des fugitifs romans venus de la ville d’Epidaure détruite par…

Niẓām-I̊ Ḏj̲edīd

(1,053 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), literally, “new system, re-organisation”, the new military units created by the Ottoman sultan Selīm III (1203-22/1789-1807 [ q.v.]). The Treaty of Sistova between the Ottoman Empire and Austria (August 1791) and that of Jassy between the Empire and Russia (January 1792) meant that Turkey had to recognise the loss of the Crimea and the fact of Russian control over much of the Black Sea, although Austria withdrew from its conquests in Serbia, Bosnia and the Danube Principalities. Moreover, the European powers…

Og̲h̲ul

(304 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), a word common to all Turkic languages (cf. W. Radloff, Versuch eines Wörterbuches der Türk-Dialecte , St. Petersburg 1888-1911, i/2, cols. 1015-16), found as early as Ork̲h̲on Turkic and meaning “offspring, child”, with a strong implication of “male child”, as opposed to ḳi̊z “girl” [ q.v.] (Sir Gerard Clauson, An etymological dictionary of pre-thirteenth century Turkish, Oxford 1972, 83-4), original plural og̲h̲lan , still thus in Kās̲h̲g̲h̲arī ( Dīwān lug̲h̲āt al-turk , facs. ed. Atalay, iv, Dizini , 425-6; C. Brockelmann, Mitteltürkischer Wortschatz

Ṣafī al-Dīn Audabīlī

(1,044 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Savory, R.M.
, S̲h̲ayk̲h̲ Abu ’l-Fatḥ Isḥāḳ, son of Amīn al-Dīn D̲j̲ibrāʾīl and Dawlatī, born 650/1252-3, died 12 Muḥarram 735/12 September 1334 at Ardabīl [ q.v.], eponymous founder of the Ṣafawid Order of Ṣūfīs and hence of the Ṣafawid dynasty, rulers of Persia 907-1148/1501-1736 [see ṣafawids ]. Traditional hagiographical accounts depict Ṣafī al-Dīn as being destined for future greatness from infancy. As a boy, he spent his time in religious exercises, experienced visions involving angelic beings, and was visited by the abdāl and awtād [ q.vv.]. As he grew up, he could find no murs̲h̲id

Sawd̲j̲i̊, Sawd̲j̲ī

(670 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, the name of three Ottoman princes. The name would appear to originate in the Old Turkish (especially, Eastern Turkish) word saw “word, piece of discourse, utterance”, found as early as the Ork̲h̲on inscriptions, then in the Turfan Uyg̲h̲ur texts, in the late 5th/11th century Ḳutadg̲h̲u bilig [ q.v.] and up to the 8th/14th century, after which it is not attested as a separate word (Clauson, An etymological diet, of pre-thirteenth century Turkish, 782-3). Cf. also the name of the slave commander of the Sald̲j̲ūḳ sultan Alp Arslan, Sāwtigin. Sawd̲j̲i̊ would according…

Merzifūn

(709 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, also Mārsiwān , modern Turkish spelling Merzifon, a town of north-central Anatolia, lying in lat. 40°52′ and long. 35°35′E. and at an altitude of 750 m./2.464 ft. It is situated on the southern slopes of the Tavşan Daği, with a rich and fertile plain, the Sulu Ova, on its south, where fruit, vines, nuts, opium poppies, etc. are cultivated, and with the towns of Çorum [see čorum ] at 69 km./42 miles to the south-west and of Amasya [ q.v. ] at 49 km./30 miles to the south-east. The town most probably occupies the site of the ancient Phazemon (Φαζημών) in the district of Phazemonitis…

Sinān Pas̲h̲a, K̲h̲od̲j̲a

(1,834 words)

Author(s): Woodhead, Christine | Babinger, Fr. | Dávid, G.
, the name of two Ottoman dignitaries. 1. The vizier, scholar and prose writer (845-91/1440-86). Sinān al-Dīn Yūsuf Pas̲h̲a was born probably in 845/1440, in Bursa, the son of K̲h̲i̊ḍr Beg b. Ḳāḍī D̲j̲elāl al-Dīn (d. 863/1459 [ q.v.]), the first Ottoman ḳāḍī of Istanbul. Through his mother, a daughter of Mollā Yegān (d. 878/1473), he was also descended from a second ʿulemāʾ family prominent in the early Ottoman period. After initial appointments as müderris in Edirne, he was promoted by Meḥemmed II to a teaching post at the Istanbul ṣaḥn-i themāniye [ q.v.], to be held jointly with that of k̲h̲…

Pādis̲h̲āh

(646 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(p.), the name for Muslim rulers, especially emperors. The Persian term pād-i s̲h̲āh , i.e. (according to M. Bittner, in E. Oberhummer, Die Türken und das Osmanische Reich , Leipzig 1917, 105) “lord who is a royalty” in which the root pad is connected with Sanskrit patis , lord, husband, fern, patni , Greek πότνια and δεσ-πότης, Lat. potens (G. Curtius, Griech . Etymol ., 377), was originally a title reserved exclusively for the sovereign, which in course of time and as a result of the long intercourse of the Ottomans with the states of…

Pādis̲h̲āh

(632 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(P.), appellation de princes musulmans en particulier des empereurs. Le mot persan pād- i s̲h̲āh, c.-à-d. (d’après M. Bittner, dans E. Oberhummer, Die Türken und das Osmanische Reich, Leipzig 1917, 105), «seigneur qui (est) un royal» dans lequel pad se rattache par sa racine au skr. patis «seigneur, époux», fémin. patni, gr. πότνια et δеσπότŋΣ, lat. potens (G. Curtius, Griech. Etymol., 377) était originairement un titre réservé exclusivement au souverain, qui fut ensuite, au cours des temps et à la suite des longs rapports entre les Ottomans et les États…

Merzifūn

(725 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, ou Mārsiwān (orth. turque moderne: Merzifon) ville de l’Anatolie centrale (40° 52’ N. et 35° 35’ E), à une altitude de 750 m. Elle est située sur les pentes méridionales du Tavşan Daǧi, au Nord d’une plaine riche et fertile (le Sulu Ova, où des fruits, des vignes, des noyers, des pavots, etc. sont cultivés), à 69 km au Nord-est de Çorum ¶ [voir Čorum] et à 49 km au Nord-ouest d’Amasya [ q.v.] La ville s’élève, selon la plus grande vraisemblance, sur l’emplacement de l’antique Phazemon (Φαζημών) dans le pays appelé Phazemonitis; son nom vient probablement de φαζημών; Ibn Bībī ( cf. Recueil des t…

Niẓām-i̊ Ḏj̲edīd

(1,079 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), littéralement «nouveau régime, réorganisation», désigne les nouvelles unités militaires créées par le sultan ottoman Selîm III (1203-22/1789-1807 [ q.v.]). Le traité de Sistova entre l’empire ottoman et ¶ l’Autriche (août 1791) et celui de Jassy entre l’empire et la Russie (janvier 1792) signifiaient que la Turquie devait reconnaître la perte de la Crimée et la domination par la Russie d’une grande partie de la mer Noire, bien que l’Autriche se fût retiré de ses conquêtes en Serbie, en Bosnie et dans les principautés…

Rag̲h̲ūsa

(2,805 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, the mediaeval Arabic form of the name of the Dalmatian city of Ragusa , until the advent of Bonaparte a free state, the modern Dubrovnik in Croatia (see 2. below), situated in lat. 42° 40ʹ N., long. 18° 07ʹ E. 1. History up to the beginning of the 19th century. Ragusa, the Roman Ragusium (see PW, 2. Reihe, 1.A. 1, col. 130), is situated on the south side of a peninsula which runs out into the Adriatic, picturesquely situated (50 feet) at the foot and on the slopes of Mount Sergius, and was founded in the 7th century by Romance fugitives from Epidau…

Ṣafī al-Dīn Ardabīlī

(962 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Savory, R.M.
, S̲h̲ayk̲h̲ Abū l-Fatḥ Isḥāḳ, fils d’Amīn al-dīn Ḏj̲ibrāʾīl et Dawlatī, né en 650/1252-3, mort le 12 muḥarram 735/12 septembre 1334 à Ardabīl [ q.v.], fondateur éponyme de l’ordre sūfī ṣafawide et par la suite de la dynastie des Ṣafawides qui gouvernèrent la Perse de 907 à 1148/15011736 [voir Ṣafawides]. Des récits hagiographiques traditionnels dépeignent Ṣafī al-dīn comme étant destiné depuis l’enfance à un avenir brillant. Enfant, il passa son temps en pratiques religieuses, fit l’expérience de visions l’entraînant dans des états angéliques, et fut visité par les abdāl et les awtād…

Og̲h̲ul

(301 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, terme commun à toutes les langues turques (voir Radloff, Versuch eines Wörterbuches der türk-Dialecte, St.-Pétersbourg 1888-1911, I/2, col. 1015-16) que l’on rencontre déjà dans le turc de l’Ork̲h̲on et signifiant «rejeton, enfant», mais plutôt «enfant mâle», par opposition à ḳi̊z «fille» [ q.v] (G. Clauson, An etymological dictionary of pre-thirieenth century Turkish, Oxford 1972, 83-4), pl. originel og̲h̲lan, encore ainsi en kās̲h̲g̲h̲arī ( Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, éd. facs. Atalay, IV Dizini, 425-6; C. Brockelmann, Mitteltürkischer Wortschatz, Budapest 1928, 126). A pro…

Sinān Pas̲h̲a, K̲h̲od̲j̲a

(1,885 words)

Author(s): Woodhead, Christine | Babinger, Fr. | Dávid, G.
, nom de deux dignitaires ottomans. 1. Le vizir, savant et prosateur, (845-91/ 1440-86). Sinān al-dīn Yūsuf Pas̲h̲a naquit probablement en 845/1440 à Bursa de Ḵh̲iḍr Beg b. Ḳāḍī Ḏj̲elāl al-dīn (m. 863/1459 [ q.v.]), premier ḳāḍī ottoman d’Istanbul. Par sa mère, fille de Mollā Yegān (m. 878/1473), il descendait aussi d’une autre famille de ʿulemāʾ qui se distingua au cours de la période ottomane des débuts. Après avoir servi comme müderris à Edirne, il fut désigné par Meḥemmed II à un poste d’enseignement dans le ṣaḥn-i t̲h̲emāniye [ q.v.] d’Istanbul, fonction jumelée avec celle de k̲h̲od̲j…

Sawd̲j̲i̊

(657 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, Sawd̲j̲ī, nom de trois princes ottomans. Le nom semble tirer son origine du mot turc ancien (notamment oriental) saw «mot, discours, propos» qui existe dès les inscriptions de l’Ork̲h̲on, puis dans les textes uyg̲h̲urs, dans le Ḳutadg̲h̲u bilig [ q.v.] à la fin du Ve/XIe siècle, et jusqu’au VIIIe/XIVe siècle, après quoi il n’est plus attesté en tant que mot isolé (Clauson, An etymological dict. of pre-lhirteenth ceniury turkish, 782-3). Voir aussi le nom du commandant servile du sultan sald̲j̲ūḳ Alp Arslan, Sāwtigin. Sawd̲j̲i̊ serait donc le «fournisseur/transm…
▲   Back to top   ▲